1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Coralie
Invité



MessageSujet: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Sam Jan 06 2007, 03:54

Que lui voulait-il donc? Qui était cet homme?

Depuis des heures il semblait la suivre! A chaque fois qu'elle se retournait sur le chemin de son hôtel particulier elle l'avait vu. Sombre et ténébreux à souhait, il émanait de lui toute une aura de mystère. Etait-ce peut-être cela qui lui donnait cette impression de filature? Mais depuis son viol aussi, elle ne supportait pas qu'un homme la regarde plus de quelques secondes! Cela la troublait énormément, la gênait au plus profond de l'âme. Des images trop insupportables, lui revenant à l'esprit. Un défilé d'horreurs et la panique la prenait aussitôt. Devenait-elle donc paranoïaque?

En tout cas depuis ce fameux soir de 1656, Coralie avait appris à se défendre. François de Cruzy recevait grâce à son père les meilleures leçons d'escrime du royal territoire. Son entraîneur était en effet, au service des plus Grands. Par le biais de François elle apprenait les bottes les plus difficiles, les parades les plus redoutables. Ainsi si cet homme lui voulait du mal, qu'il s'approche donc! Il aurait une surprise!

A présent la nuit était tombée, et il demeurait toujours sous les fenêtres. Ses dames venaient de la rêvetir de sa chemise de nuit, et la marquise tentait vainement de s'endormir. Il n'avait pas l'air d'être un mendiant pourtant?...Agacée par ces questions sans réponse sur l'identité de l'inconnu, elle se releva mit une robe de chambre et s'empara de son épée.

Coralie descendit alors à pas de loup, et attendit qu'il se soit déplacé. De ce côté-ci, il ne l'aurait que trop bien vu. Ceci fait, elle sortit donc de la maison et s'engouffra dans la ruelle à l'angle, où il venait de disparaître. Elle s'avança, le coeur palpitant à se rompre. A présent il était au devant elle et semblait avoir tombé quelque chose. Aussi profita t-elle de cet instant, où lui à genoux et par derrière elle put lui placer la lame sous la gorge.

-Je vous conseille de n'émettre aucun son, Monsieur! Ou je crains que votre repas ne passe par une voie plus directe, si j'étais vous je choisirai tout de même la voie normale! Les seuls mots que je veux entendre sont votre nom et la raison pour laquelle vous demeurez depuis des heures, devant ma porte!
Revenir en haut Aller en bas
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Sam Jan 06 2007, 22:48

Que faisait le Grand Duc Alexei à ce lieu incongrus? Cela était difficile à expliquer! (lol) On lui avait parler d'un repaire...un repaire de voleurs et d'insurgés qui payer par quelques affreux commanditaires en voulait au nom du Duc.

Mais le Duc était chasseur, il cherchait ces créatures qui osaient s'appeller hommes, alors qu'ils devaient comploter pour avoir une chance de triompher. Alors que lui était droit. Il combattait au grand jour, sans ruse infame pouvant entacher l'éclat de sa virilité.

Le Grand Duc était aussi borné, et malgré les conseils de son capitaine, le capitaine cosaque Vassili. Il avait insisté pour venir voir de ces yeux la maison, ce repaire de brigand. Car il ne pouvait croire en ces rumeurs. Non c'était impossible que des manants, des ennemis du Tsar soit venus jusque dans cette lointaine contrées pour lui nuire. Tout cela n'était que racontards!

Une petite promenade ne serait donc que raifrichissante. Il marchait suivit de ces sbires, devant et derrières lui. De vaillants hommes, dangereux et dévoués. Un geste et ils tuaient tout ce qui bougait.

Pour le moment la promenade n'était guère concluante...comme pensée cela ne devait être que folle rumeur. Découvrir la cité était par contre intéressant. Mais la nuit tombait il fallait rentrer bientot...

C'est à ce moment que du détour d'une ruelle. Une épée surgit. Mais elle s'arreta sous sa gorge. Personne ne bougea. Le monde cessa de tourner. Et l'on retint son souffle. Mais le coup de grace ne venait pas. Ce n'était donc pas un assasin, à moins que la main tremblait et que le coup fatale tardait. Dans ce cas, le spadassin venait déja d'échouer!

Une voix de femme.... Un sourire. Un regard pour s'en assurer. Une simple contretemps alors. Sa voix se fit alors sifflante comme un serpent mais impérieuse comme un aigle.


-Retirez immédiatement cette lame...ou vous serez videz de tout votre sang...

Il ne paniquait pas. Elle n'oserait pas tuer...et si elle le faisait, il mourrait dignement. Car elle n'était que traitresse que pour frapper par derrière, incourtoise car elle ne s'était pas même pas présenter! Mais sans cela nul doute qu'elle ne pouvait triompher. Elle n'était même pas décament habillé, c'était honteux, pour tuer il fallait se mettre beau!

Elle voulait en plus qu'il se présente. Elle insinuait qu'il attendait devant sa porte. Pauvre rêveuse...

-Je ne présente pas la lame sous la gorge. Souffrez de ne connaitre que le sang de votre victime...

Il ne répondit pas à l'autre questions. Il n'avait pas à lui obéir.

-Maintenant obéissez si vous voulez espérer un peu de clémence.... Allons!

Il n'avait jamais sourciller au baisser le regard. Sa voix était cinglante et véhémante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coralie
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Jeu Jan 11 2007, 07:01

La voix qui sortit de cette gorge menacée n'était pas du tout comme elle l'attendait. En pareil cas, on se retrouvait tendu, on ressentait de la peur, tout se transformait par cette palette d'émotions, jusqu'aux sons même. La frayeur se mêlaient alors à chaque pore de la peau. Elle ne l'avait su que trop bien, hélas...

Surprise donc, elle enleva l'épée et la baissa légèrement prête à attaquer à nouveau en cas de besoin. Le ton sur lequel ce rustre lui parlait, ne lui plaisait guère. Un noble sans doute? Son vocabulaire appartenait bien à cette caste! Mais surtout aussi son arrogance! Coralie lui lança un regard dédaigneux et méprisant au possible, tout en le regardant de haut en bas.


-Monsieur apprécie les formultés, à ce que je vois! Alors puisque nous devons nous présenter soit, j'y consens!...Cinq minutes de plus avant de vous tuer ne me dérange en aucune manière...Je puis également prendre vos dernières volontés, si vous le désirez! Je suis la Marquise de Boisenlis. A présent que je me suis nommée, et que vous m'excusez cette tenue peu convenable due à l'angoisse que vous me fîtes durant toute cette journée...Je vous prie de me donner votre nom et la raison de votre venue en ces lieux.

Elle ajouta sur un ton moqueur et narquois à souhait, où régnait l'irrespect le plus total et surtout en le défiant de son allure fière.

-Si bien sûr, dans la grande clémence que Monseigneur daignât m'accorder ce tantôt, cela n'est pas trop lui demander...
Revenir en haut Aller en bas
Evangéline
Administrateur Adjoint


Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Jeu Jan 11 2007, 12:59

[Rien à voir mais il est un peu gros ton avatar Coralie... Il décale les cadres du forum... Bref si tu pouvais le réduire un chouia ça serait tip top!^^ Merci!]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Jeu Jan 11 2007, 18:28

Le tuer? Ces dernières volontés? Hum la jeune femme ne manquait pas d'esprit visiblement, n'y de sottise! Il se fatiguait de devoir remettre à leur place ces jeunes francaises qui défiant l'invincible pouvoir masculin.

-Je n'excuse nullement votre tenue. Allez vous rêvétir convaneblement madame la Marquise. Je n'aimerais pas qu'un gentilhomme me voit dans un situation pareil avec vous...les mauvaises langues..il pourrait croire que je vous ai ....violenter. Vous comprenez la réputation de mon nom...

Il croisa les bras. Il était très ironique. Car évidement la violenter ne l'aurait nullement déranger et il aurait ajouter cette victoire à son palmères d'acte virile! Content de sa menace déguiser et de son autorité. Une angoisse de toute la journée? Mais par la Barbe du Grand Patriache de quoi parlait-elle? Elle voulait qu'il se présente. Évidement il aurait été incourtois de ne pas le faire. Mais il ne devait pas lui donner une seule illusion qu'il lui obéissait en quelques soit.

Il leva un doigt. Un homme qui l'accompagna prit la parole puissament.

-Son Excellance le Tsarévitch Alexei de l'Empire Russe. Que l'on s'écarte de son chemin au nom de Dieu et du Tsar de toutes les Russies.

Il sourit, à cet éclat de puissance si impressionnant il frissonnait. Il réouvrit les yeux sur le corps de la jeune femme. Elle était fort belle. Pourrait t'il agrémenter sa promenade légèrement? Elle était Marquise après tout. Sans quoi il l'aurait laissé à ses hommes... Mais elle l'avait aussi menacé! Mais maintenant qu'elle savait son nom...elle ne connaitrait que la peur. Les femmes adoraient avoir peur après tout, cela aiguissait leur ruse, leur charmes, leur sensualités.

-La raison des mes allées et venues ne vous concerne nullement chère dame, et je n'ai pas à vous rendre aucun compte, même si votre épée me transpercerait le corps car je ne connais pas la Peur n'y l'Échec. Ou peut-être espérer vous désormais que ma promenade fasse un léger détours afin d'honorer ce gracieux corps qui est le vôtre.

-Ahh ma Clémence. Une clémance est toujours une chose que l'on demande qui est en trop. Mais vous êtes une femme évidamenent ,une femme peut demander la clémence car elle perd moins qu'un homme à implorer. Certaines y gagnent même beaucoup.... Mais voyez vous la clémance d'un homme aussi bien né que moi...ne se demande qu'à genoux madame la Marquise.


Un éclair passa dans ces yeux.Elle voulait être défier? Elle serait comblée! Et si elle insistait elle serait humiliée et domptée. Il n'y avais pas d'autres alternative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coralie
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Ven Jan 12 2007, 02:56

Dans l'obscurité, qui cachait la moitié du visage de son interlocuteur, comme elle détestait ce regard méprisant, et ces gens qui avaient tendance à croire que tout leur était dû parce qu’ils sont simplement bien nés. Comme si la richesse et le sang, donnait à un humain le droit de parler plus qu'un autre. De respirer plus qu'un autre. D'être plus qu'un autre surtout!

Ce prince était juste un privilégié, et elle devait s’incliner devant lui pour ça…Dieu il la connaissait bien mal! A genoux? Mais elle ne ferait même pas une révérence, ni même un mouvement de la tête, cette dernière qu'elle redressa fièrement d'ailleurs.

Elle ne chercherait à impressionner personne, contrairement à lui sans doute. Peur de rien? Peut-être, mais Coralie se permettait d'en douter! Ces fats perdaient de leur superbe, et le monde s'écroulait. Comme si l'existence tenait à leur prestige, à leur gloire, comme source de la vie elle-même. Dieu qu'ils étaient finalement à plaindre, plutôt qu'à envier. Que pouvait-on trouver, à ces individus?

Elle demeurerait donc là, le bravant du regard, et le défiant seulement par ce moyen, qui est parfois le plus efficace de tous. Les yeux pouvaient planter à l'âme comme autant d'une centaine de poignards. Les siens portaient justement cette expression cinglante silencieuse, et insolente, à cet instant même. Et son sourire qui prenait Alexei comme en pitié ne faisait qu'en accroître la force.


Lorsqu’elle décida de baisser son regard, ce ne fut que pour rajouter encore une pointe de provocation. Elle plaça la main devant sa bouche tandis qu'il parlait et simula d'étouffer un baillement.
Puis il daigna enfin se taire, le silence se retrouvait tellement apaisant tout à coup. Elle s'avança alors vers lui , et le fixa avec le même mépris dont il avait fait preuve, pour être sûre qu’il comprenne à quel point, elle était tout aussi ennuyée de s’adresser à ses personnes plus amoureuses de leur rang que de leur âme
Revenir en haut Aller en bas
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Ven Jan 12 2007, 19:15

Il la regarda bailler. C'était contagieux. Il avait cru un moment qu'il pourrait se divertir avec elle. Mais visiblement, elle s'endormait...ou il l'ennuyait! Elle bravait néanmoins! Cela commencait à le lasser.Toute cette insolence en plus, Alexei s'aimait s'entourer de personne capable de se défendre mais sans se cacher dans ces mauvaises manières. Comment pouvait t'on plaire à Dieu en méprisant plus grand que soi ?

-Madame vous êtes fort incorrect, on ne baille pas devant un noble...encore moins un étranger comme vous dites. Et votre silence... Mais je n'ai pas le temps n'y l'envie de vous apprendre les bonnes manières et la perfection de l'être. Cela serait indécent pour moi de jouer au tuteur, et indécent pour vous de subir cela...mais en indécence vous vous y connaissez que trop bien!

Écartez vous désormai, je dois continuer ma route... Je chasse quelques affreux brigands, et si je retarde ils s'enfuiront, et je passerai pour une personne point ponctuel. Le Diable sera alors furieux de n'avoir point d'âme à accueillir cette froide nuit. Sauf si vous voulez lui envoyez la mienne avec cette épée... mais désormai frappez vite car je suis pressé. N'attendez pas que votre jolie main soit engourdi par le froid comme votre gorge.

Frapper car votre mépris n'est point mortelle, les élans de coeur le serait peut-être...mais seul une bonne lame de fer trempée peut venir à bout de ma cuirasse.

Il lui signalait désormais, qu'elle devait soit terminer ce qu'elle avait déja commencer, (c'est à dire l'assasiner) ou s'excuser de sa méprise et s'écarter. Les hésitations commencaient à l'irrités, surtout qu'elle n'était point bavarde! Lui était décidé à avancer...soit sur les pavés de Paris ou sur ceux de l'Enfer... bien que la dame ressemblait plûtot à un ange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coralie
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Mar Jan 30 2007, 03:08

-Votre Altesse, on ne peut être incorrecte avec un noble lorsqu'on appartient soi-même à cette caste. Et puis que feriez-vous, me provoquer en duel?

Elle leva un sourcil moqueur, avant de reprendre toujours d'un ton très calme. Elle n'allait certes pas lui faire le plaisir de se montrer en colère. Il devait en épuiser des gens, et s'en faire détester. Il devait les enrager par sa suffisance exécrable. Et s'il faisait cela, cela devait bien lui plaire! Pour cette unique raison, la marquise ne devait pas entrer dans ce petit jeu. De toute façon pour Coralie, ce n'était que de l'indifférence, et de la pitié qu'elle ressentait à son égard.

-Je tiens tout de même à souligner qu'il est moins grossier de bailler que de proposer le genre d'obsénités dont vous venez de me faire part!

Elle sourit une nouvelle fois narquoise et insolente à souhait. Malgré la beauté ténébreuse de cet homme, qui certes ne la laissait pas de marbre, elle ne devierait pas d'un pas de la voie qu'elle s'était tracée! Jamais plus se faire humilier par un noble!

-Rien ne peut venir à bout de votre cuirasse, dites-vous? Mais avez-vous seulement un coeur, et dans ce cas que connaissez-vous de ses élans? Quant à être mortelle, je vous laisse ceci. Vous et la Mort, avaient l'air de bien vous entendre déjà!

Elle baissa une nouvelle fois son épée.

-Allez Monseigneur, je m'en voudrai de vous retarder dans votre tâche! Je m'excuse de ma méprise, de tantôt! En revanche quant à me déplacer je trouve qu'il y a assez de place pour que vous passiez, toute à votre aise Excellence! Je ne trouve pas en vous cette corpulence si importante qui vous en empêcherait. A moins que vos vêtements vous amincissent, et si tel est le cas vous possédez un bien doué habilleur, je l'admets!...

Le Grand Duc ne pouvait que se résigner face à ses gens qui regardaient la scène, de passer sans écarter la jeune femme. Il prenait le risque en cela, que son orgueil en prenne un sérieux coup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Mar Jan 30 2007, 11:03

" Objection ! Cria-t-il tout à coup, surgit de nul part..."

Elle préceda de peu l'apparition hors de la pénombre d'un corbeau, à la mode d'italie, redingote noire, bicorne à la plume de geais, gant de cuir noir, pipe au bec, sourire moqueur, et regard fou,

Appuyant sur son accent italien, il surjoua son rôle de polichinelle:


" Signore " avec une courbette, " Signora " en simulant un baisse-main, " La Nuit, ma tendre ami m'a soufflé que vous etiez prêt en venir au main ? Allons dont, pas ici... Savez-vous que Mossieur de Richeliou a interdit les duels publics ? Une telle attitoude en a conduit plus d'un sous la hache du Divin Bourreau... Si cette explication doit se finir par l'éclat de vos lames... Je vous conseille de la finir ailleurs... "

Nouvelle révèrence,

" Du moins en-dehors de l'enceinte de Paris, sans cela, je serais oubligé de vous faire arrêter, et mon maître n'aimerait pas cet excès de zèle ! Cet excès de paperasses ! Cet excès de contrarieté! " En rajoutant à ses mots force de gestes, et un subtil crescendo dans le paroxysme de son irritation " Du moins tel est le conseil que je vous offre, gente signora, grande Signore, moi l'immense Cola Di Rienzo, lieutenant de notre belle police...."
Revenir en haut Aller en bas
Coralie
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Mer Jan 31 2007, 01:19

Coralie fut un instant surprise de l'arrivée de cet homme qui se qualifiait du titre de lieutenant de police. Peut-être avait-il assisté à la scène, mais rien que la présence de l'épée de la marquise toujours à sa main, aurait suffi à la conclusion d'une bataille. Cola di Rienzo les menaçait de la prison. Il était vrai que les duels se trouvaient interdits depuis ce satané Richelieu. Encore un nom qui ne lui était pas du tout, agréable à l'ouïe. Toujours était-il que le policier venait de lui donner une idée. Ce Grand Duc lui avait trop échauffé les oreilles, depuis le début. Elle voulait se venger de lui, de son arrogance, de ses obsénités!

Le Prince l'avait attaqué sur un point qui lui faisait particulièrement mal, n'avait-elle pas été violée? Rien que de lui parler et de cette manière si vulgaire d'amour physique, lui donnait une impression d'être à nouveau salie. Qu'importait qu'il n'en sache rien, il allait payer, devait-elle en mentir pour cela! Cet homme survenu de nul part, lui fournissait l'occasion rêvée. Avant de s'approcher de lui, dans la pénombre et grâce à son épée elle coupa le côté de sa chemise de nuit, et ce en toute innocence...Le policier fixait à cet instant le tsarévitch, cela le lui permit.

Puis avec un sourire charmeur elle s'avança vers le lieutenant.


-Monsieur, je suis la Marquise de Boisenlis. Laissez moi vous expliquer, je vous en prie. Voilà...Depuis quelques heures, je constatais que cet homme était sous mes fenêtres. Je m'inquiétais comme on peut s'en douter, je décidai donc de sortir pour avoir le coeur net quant ses intentions. Pour me venir en aide je pris cette arme, car après tout il pouvait s'agir d'un brigand, ou de quelqu'un qui me voulait du mal. Je ne pouvais rester sans rien faire.

Coralie fit semblant de grincer des dents sous une quelconque douleur, mais tout ceci dans la plus parfaite des comédies.

-Comme j'eus hélas raison, il se prétend prince mais voyez ses vêtements. Une Altesse s'habille t-elle ainsi, pensez-vous?

Puisque le Grand Duc devait pourchasser des bandits, ces atours se trouvaient modestes pour sa condition tout de même! La Marquise en profitait, à son avantage.

-Je m'interrogeais en toute logique, et en dehors de sa réponse plus que méprisante il s'attaqua à moi! Constatez par vous même.

Elle lui montra sa chemise de nuit, et vit qu'elle s'était même un peu coupée en la déchirant! Parfait, cela n'en serait que plus réel.

-Cet homme a tenté de me violenter! Si vous n'étiez pas arrivé !...Imaginez-vous! Oh Dieu du Ciel, je ne veux même pas y songer! Je vous dois beaucoup et vous en sais gré, Monsieur!

Coralie aurait pu cesser là, mais elle voulait être mise en prison avec lui. Cela serait une plus belle revanche encore, que de voir ce grand coq emprisonné, plutôt que de simplement l'imaginer! La jeune femme, n'avait pas peur des prisons. Enfermée presque seize années dans une forteresse, traitée presque en esclave, le manque total de liberté était devenu une habitude. Mais là, la nouveauté serait qu'elle verrait un de ses nobles fats enfermé avec elle. Elle ne lui rendrait pas la chose aisée, pour sûr.

-Néanmoins, j'admets mon tort et me soumets à la loi. Car oui j'attaquais la première, et ce alors que cet homme était désarmé. Je vous suis donc Monsieur. Je ne serai point une bonne sujette de mon souverain, si je ne m'acquitte pas de cette erreur! Et je tiens beaucoup à demeurer agréable aux yeux de mon Roi. Faites donc votre devoir, je ne vous en voudrais pas, au contraire je vous en remercierais...
Revenir en haut Aller en bas
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Mer Jan 31 2007, 05:56

Elle continuait à le provoquer, sur des insultes déguisés ou non. Mais au moins elle eut l'intelligence de s'excuser de sa méprise, cela convenait. Il n'avait nul besoin de réfuter toutes les paroles de la Marquise. Au contraire, c'est en perdant son temps ainsi, qu'il perderait le plus la face. Son arrogance la laissait de froid, elle y perdait elle même à se conduire ainsi. Il aurait pu la corriger, mais la situation n'était pas approprié pour une correction.

Mais elle insista pour se placer sur son chemin! Un autre défi! Ne voyait t'elle pas qu'un geste et il la jettait dans la boue, ou un autre geste et son escorte s'en chargaient pour lui.

Il allait répondre quand un homme sortit de l'ombre. Cette fois la menace était plus sérieuse. Ces hommes venaient de l'appercevoir, les Russes mirent la main à leur épée, prêt à bondir sur l'intrus si il se revélait menacant. Les 5 hommes étaient prêts, la main sur leur armes, mais il attendait un signe du duc pour agir. Alexei écouta d'abord l'homme.


-Que les duels soient interdit ou non, je m'en moque bien monsieur Cola Di Rienzo, de la "belle" police. Je ne suis pas sujet Français, je suis au dessus de pareil loi par mon sang, à supposé que bien entendu que je voudrais me battre en duel... Car ce n'est pas le cas...c'est m'insulter que de penser que je pourrai défier ainsi une simple dame, et une autre insulte de penser que j'ai besoin de sortir mon épée pour la mater...

Mais vous faites votre devoir lieutnant, je ne peux donc pas vous en prendre ombrage. Mais vous voila maintenant informé... quant à m'arrêter... oubliez cela...

Sa voix était froide et comme un poignard, mais néanmoins sincère, il respectait les hommes qui agissaient par devoir. Mais celui ci devait plier devant un personnage comme lui, qui était plus fort que la loi des hommes, car de sang princier, et invité du Roi lui même...

C'est alors que la Marquise ouvrit la parole. Encore! Elle osa l'accuser de l'avoir violenter. Cette fois elle allait trop loin...elle serait punie... La violenter pourquoi pas? L'idée aurait été amusante! Et s'y elle continuait sur la voie de la bêtise, son mensonge risquerait de devenir une réalité...

Elle mentait bien...voila au moins une chose dont elle savait bien faire. L'émotion y était. Elle était habile. Mais elle devait apprendre à mieux choisir ces cibles.

Devait t'il réfuter pareil mensonge? Ce rebaisser à cela... Non. Que le lieutnant de police se débrouille seul avec cette vipère. À lui de démêler toute ces embrouilles...

Une seule chose importait désormai, c'était la punir de son infâme mensonge, de sa conduite. Alexei était fort jeune après tout, et son sang se bouillait, là ou un homme sage et plus mature se serait tout simplement éloigné d'un regard méprisant, bien plus significatif. Émotif il s'approcha d'elle malgré son épée, qui déchira une partie de sa chemise, car il s'avanca sans l'écarter. Il donna un coup du revers de la main, sur le poignet de la marquise, l'épée tomba au sol, du même revers , d'un geste vif, sa main alla heurter sèchement la joue de la Marquise.


-Voilà madame, vous ne l'avez que trop cherchez, souffrez que je vous apprenne désormais les bonnes manières!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coralie
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Mer Jan 31 2007, 07:21

A peine avait-elle fini sa phrase à l'égard du lieutenant, que le Grand Duc s'avança vers elle outragé. Ce qu'elle pouvait comprendre aisément, elle venait de mentir. Bien qu'à moitié, car s'il avait pu visiblement il l'aurait mis à exécution ses pensées dégoûtantes. Mais en plus de cet air outré qu'il affichait, il la giffla sèchement!

A ce coup, tous ses instincts de sauvageonne, de paysanne lui gagnèrent le sang tandis qu'il se figeait dans ses veines! La dernière fois qu'on avait fait preuve de violence, envers elle c'était le baron qui le lui avait infligé. Elle s'était promis que jamais on ne recommencerait, au risque qu'elle tue celui qui la battait encore.

Coralie ne donna pas une mais deux volées de giffles cinglantes à ce paon, puis toujours à sa rage, elle se jetta littéralement sur lui. Ils tombèrent à terre, et là dans un roulement des plus effrenés ils se battèrent, comme deux adolescents.

Ca serait à celui qui ferait le plus mal, la marquise elle griffait partout où elle le pouvait, les vêtements commençaient à se déchirer. Elle ne savait pas s'il s'agissait des siens ou ceux du Grand Duc. Enfin au vu de chacun de ses coups, elle devait découdre pour sûr le travail si "soigneux" de son habilleur.

La Marquise, ou plutôt là Mademoiselle Kerdrel continua par giffler, donner des coups qui pouvaient venir de partout, de ses jambes comme de chacun de ses membres. Bien sûr, le Prince ripostait et pas à la légère mais Coralie voyait si rouge, que cela lui faisait à peine mal, à vrai dire! Qu'elle perde ou regagne le dessus, sur son adversaire son principal atout était sa souplesse innée.

Enfin ce que l'on peut dire, c'est que la présence du lieutenant était plus du tout notée ni par l'un ni par l'autre visiblement. Il fallait de la concentration à chacun pour vaincre son adversaire, et hormis ça plus rien n'existait. L'affront fut terrible, sauvage presque animal. Encore terminé, la rage n'était pas estompée. Rien qu'à leur regard, ils auraient pu se tuer sur place!

Mais à un moment donné pourtant plaquant le Grand Duc à nouveau, totalement dépeignée, essoufflée, et beaucoup dévêtue...elle ramassa son épée et la lui plaça sous la gorge. Les images du baron et du tsarévitch se succédaient. Elle croyait voir le responsable de beaucoup de ses blessures en face de lui. Autrement dit, Alexei pouvait dès à présent signer son arrêt de mort. Cette fois-ci elle ne cesserait pas dans son élan, et lui n'aurait pas le temps de réagir.

Puis ses cinq gentilhommes pouvaient bien la tuer juste après, ça ne le ressuciterait pas de toute façon! Une satisfaction, une revanche devraient elles être éphémères, mais elle seraient surtout éternelles, délicieuses. Dans un ton presque féroce, prête à exécuter ce prétentieux elle lui lança plus que terrible.


-Faîtes vos prières, cette fois-ci ne vous inquiétez pas je n'aurai pas pitié!

Sa main se leva, à si peu de secondes de frapper mortellement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Mer Jan 31 2007, 18:30

Soupirant, Lorenzo déploya ses ailes, révelant deux pistolets, s'empara de l'un des deux, il tira un coup en l'air, avant de se mettre à siffler,

Immédiatement, un vingtaine de cognes à la capote sombre se mirent à surgir de tous les coins, sabre au clair, et mousquet pointé, les " rats " avaient répondu à l'appel du Corbeau,

Encerclant les deux huluberlus, ils n'attendaient que l'ordre de déclencher leur sarabande meurtriére,

Cette fois, plus d'accent, plus de polichinelle, que de la colère, dans la voix de l'ancien agent du doge:


"Vous la donzelle, faites encore un geste, et votre cervelle, si-prouvé que vous en ayez-une ira maculer les pavés humides de ce cloaque que vous nomnez Paris. Je ne rate jamais ma cible, et ma conscience ne dicte jamais ma gachette ! Lachez cette épée où c'est la potence qui vous attend, et beaucoup de paperasses pour moi...

Quant à vous, Grand Duc de Machin Chose, vous êtes étranger, pardi moi aussi ! Je suis vénitien, cela ne me dispense pas de respecter la loi ! Quant aux vos titres, laissez-moi rire ! Les nuits de cette ville sont sufisament lourdes pour faire disparaître n'importe qui sans que personne ne s'en aperçoive ! D'ailleurs, mon maitre est un proche du Roi de France, qui sera ravi d'apprenfdre quel jeu joue les ambassadeurs russes la nuit ! Connaissant son immense orgueil, je doute qu'il accepte qu'on prenne son royaume pour un bordel ! "

Le Corbeau ponctua sa diatribe par une série de jurons, dont la moral réprouverait l'utilisation:


" Continuez- comme ca, et je vous assure que vous connaitrez les charmes de la bastille, tous princes que vous êtes ! Les cellules sont humides et très profondes, on oubli très vite qui s'y trouve, et mon demi-frére sait comment rendre les gens plus dociles, voir innocent à jamais! "

Il conclu son intervention en déchargant son deuxiéme pistolet en l'air, qu'il commenca à recharger aussitôt, en attendant la réaction des deux drôles....
Revenir en haut Aller en bas
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Jeu Fév 01 2007, 06:09

Vassili Pojarkov, le capitaine d'origine Cosaque, ne pouvait rester sans intervenir désormai. La jeune dame était en train d'étripper son maître, sa furie lui rappellait quelque animaux sauvage, le duc avait provoquer quelques choses d'innatendus. Mais avant qu'il puissa s'avancer, déja l'énigmatique homme qui se prétendait policier, sortit des pistolets et tira un coup de feu. Non pour effrayer les deux jeunes gens mais pour rallier sa troupe. Une efficacité remarquable, car en peu de temps, ils entourèrent les deux jeunes gens. L'homme était dangereux, et il commencait à aller trop loin. Il était temps d'intervenir, que son jeune maître le veuille ou non.

Efficace les hommes du main du polcier, mais ils avaient oublier d'encercler, Vassili et les quatres autres hommes qui constituaient la garde du Grand Duc. Ils étaient en inférorité certes...mais tous étaient des hommes valeureux, et leur position n'était pas mauvaise si il en venaient à combattre...et aucun ne craignait la mort. Surtout Vassili. Mais il ne cherchait pas nécessairement à affronter ces hommes la.

Il s'approcha du nommé Lorenzo, afin qu'il le voit dans le même temps il porta la main à sa guisarme d'un geste souple et rapide. Une tournée de main, une simple petite tournure de poignet, sèche et habile, qui résonna durement. Une bonne lame cosaque. Forgé par le père de son père. Elle avait pourfandue nombres d'infidèles. Ce fer là n'était pas très élégant mais d'une solidité étonnante et d'un tranchant redoutable. Il ne l'agita pas dans tous les sens comme un amateur, un simple petit geste suffirait à faire comprendre à l'homme, qu'il savait se servir de cette lame là, et avec de la fermeté, que cette lame là avait déja fait couler le sang, et qu'elle pourrait recommencer.

Vassili ne cherchait pas tant à intimider, mais à mettre les choses au claire, et inciter d'abord le respect. Il regarda le policier. Maintenant il maitrisait sufficament bien le francais. Sa voix était néamoins plutot rauque et étouffé, ce qui la rendait encore plus menacante, aussi Vassili parlait peu, ainsi quant il parlait on croyait y discerner tantot une grande lassitude, tantot un grande force. Il prit un ton ferme et d'abord énigmatique, suite aux paroles du Lieutnant de la police.


-Néanmoins messire... certains titres sont assez puissants pour pourfandre le voile des ténèbres, et aspirer quelques actions courageuses et dévoués... ces titres en appellent hélas aussi au sang et au devoir...

Il décida ensuite d'en venir au but de son intervention.

-Son Excellance n'a pas effreinte la loi. Maintenant je suposse que la police de votre maître à d'autres brigands à pourchassés qu'a tenter de calmer les tempéraments de deux adolensents un peu trop amoureux.

C'est ainsi que le Vassili voyait le duc et la jeune dame. Deux enfants encore... et toute cette haine semblait caché une attirance inconsiente. Que la police s'en prenne à deux enfants ne convenait pas.Oui Lorenzo devrait comprendre son point de vue. L'homme semblait plutot avoir quelques choses à prouver en agissant ainsi, qu'il était maître des rues la nuit peut-etre. C'était son terrain de chasse.Vassili était maitre de la steppe le jour. Le vénitien s'ennorgeuillait d'une gloire étrange. Il voyait peu de gloire à s'ennorgeuillir d'être la maître la nuit, ou seuls les voleurs et les gens sans honneur y vivaient.

Mais Vassili maintenant était habitué à découvrir tant d'innatendu chez les étrangers. L'homme devait avoir ses raisons...

Mais là il devait voir, que n'y le Duc, n'y l'étrangère, n'était en état de percevoir tout cela, ou même d'agir raissonablement. Ils étaient jeunes et émotifs. La bagarre les avaient mis en état de faiblesse.

Ce Lorenzo était un chasseur, mais il étais hors de question qu'il chasse le Grand Duc, sans d'abord le tuer lui, il avait fait serment de protéger le jeune homme. Un autre regard pour signaler ces pensés au Vénétien. Il doutait que l'homme en viendrait aux armes, la tactique du policier reposait d'abord dans l'intimidation.


-Je m'occuperais de la jeune dame, aucun mal ne lui sera fait.

Il crut important de rajouter ceci. Son intuition lui disait.

Ensuite Vassili se taisa, il se gratta d'une main sa demi-barbe de quelques jours, sans que son regard ne quitte son interlorcuteur des yeux. Il attendrait de voir ce que déciderait l'homme, il n'avait plus besoin de bander son corps pour bondir sur le policier si celui ci s'entêterait à menacer le Duc, depuis longtemps il avait acquérir la souplesse du félin, son épée, et son cheval était ses uniques amours. Servir et combattre était son seul métier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Mar Fév 13 2007, 14:36

[Bon bah la comtesse se débrouillera pour répondre]

Le Vénitien observa le cosaque d'un oeil sombre, tout en rechargeant ses pistolets,

Ma dé que quoi se mêle ce drôle- pensa-t-il, avec une furieuse envi de lui faire regretter sa steppe,


Rangeant ses pistolets dans ses ceinturons, il fit, volontairement, tomber une des dagues qu'il dissimulait dans la manche sur le pavé, le fer de lame produisit un bruit sourd, qui ne pouvait passer inapperçu, le Corbeau la ramassa d'un geste souple, mais le message était clair, le cosaque devra être très rapide s'il ne veut pas se retrouver planter comme un papillon...

Mais malgré son envi de mort, il avait des ordres, celui de provoquer le moins de désordre possible, or un mort était toujours un objet de désordre...

Le Corbeau afficha un sourire mauvais, et déclama en croassant:

Bien, bien, vous savez ce n'est pas la joustice qui me guide, mais le désir d'ordre, conformément aux volontés de mon maître, je vous laisse dix minutes pour vider le pavé, et disparaître de ma vue... Passez ce délai, je vous considérerai comme des hors-là loi, du moins de ma Loi, et vous verrez comme je traite les gens dans ce cas-là...

Avant de se départir d'un rire sombre, et malsain, les yeux luisant de cruauté, se lançant dans une pantomine grotesque de danse du scalp...

Repliant ses ailes, le Corbeau siffla trois fois, et ses hommes s'évaporerent, avant que lui même ne regagne son domaine nocturne, non s'en lançer un ultime avertissement:


Dix minutes ou l'enfer...
Revenir en haut Aller en bas
Alexei
Poete


Nombre de messages : 161
Age : 34
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Jeu Fév 15 2007, 08:23

Vassili Pojarkov sourit malgré tout. Dix minutes ou l'enfer? Ne comprenait-il pas que ce genre de menace glissait sur lui comme l'eau sur la pierre. Une envie de défi le prit. Mais Vassili était mûr et sa vie emplis de soucis...ou de vide plutot. Enfin la protection du jeune Duc était prioritaire et importante. Il n'avait pas le temps pour l'enfer... un petit dommage à quelque part. 10 minutes lui suffisaient bien assez. Vassili ne craignait pas les corbeaux, même ceux aux becs accérés et qui volaient en bande. Il rangea son épée. Un corbeau se chasse avec des pierres songea t'il. Mais l'homme était déja parti. Il se surprit à revâsser à l'aventure et au danger des nuits. Sottise songea t'il...

Il prononca quelques ordres. On aida Alexei et la Dame à se relever.


Alexei semblait reprendre ces esprits, comme si il n'avait pas suivi toute la scène ou plutot, que sa bagarre avec la dame avait tout pris!

-Capitaine donnez moi votre fouet que je punisse cette insolente et...

-Mon Duc... cela est assez nous devons quitter les lieux, votre tenue est en lambeaux et vous saignez au visage.

-Et cet homme, son audace est folle je vais...

-Mon Duc on en peut pas rattraper un corbeau qui s'est envolé...

-Je vais lui arracher toute les plumes à votre corbeau moi!

-Sans doute Mon Duc... mais il faut partir vous devez vous soigner.

-Despoina...(il pointa la dame, prononcant un mot grecque car il ignorait la prononciation francaise pour son titre réel) Vous nous accompagnez un moment... un seul geste envers Mon Duc et je.... (Il était inutile de la menacer à nouveau, elle comprendrait et devrait se calmer maintenant). Vous êtes l'invitée du Duc et il vous offre ses services pour vous protéger et vous soigner. VOUS VENEZ MAINTENANT.

Alexei s'indigna.

-Pas du tout!! et je vais...

-Mon Duc cela est ainsi maintenant! (sa voix était grave et autoritaire). Vous la punirez plus tard si vous le souhaitez, mais pour le moment nous allons à un petit hôtel non loin d'ici.

Alexei tremblait presque. Vassili désobéisait? Non plutot il était sage et raissonnable. Et c'était lui l'imbécile en ce moment. Il se mordit les lèvres. Mais il fussillait du regard Coralie. Devait t'il l'inviter personnellement pour compléter les ordres de Vassili? Jamais! Non! Son orgeuil était frappé.

Vassili fit un signe de tête, et la petite troupe reprit sa marche.

Il n'avait pas remarqué qu'une ombre encore plus discrète que les tous les autres, n'avaient rien manqué de la scène. Et celui ci, cessa de suivre l'escorte du Duc, mais partit plutot vers la direction que Di Cola Lorenzo s'était éclipser.... Il devait rencontrer cet homme là...

Le conspirateur suivit dans les ruelles, le Vénitien était dur à retrouver... comment le dénicher dans ce dédale. Une idée lui vint à l'esprit. Il lanca a voix haute.

-Je suis partisan pour l'enfer moi....

Sa voix trahit un fort accent polonais ou ukrainien.

(HJ: Avec Coralie, nous ouvrions un nouveau sujet, si Di Cola Lorenzo veut rencontrer le conspirateur étranger, cela aura lieu ici pour débuter.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Mer Fév 28 2007, 16:43

Le Corbeau était en train de rédiger un procès-verbal, quand il fut surpris par la déclaration de l'insolent, tout en poursuivant sa tâche, il observa de son oeil aceré le nouveau venu, il ne pu s'empêcher de penser...

(L'enfer ? Ma que sé-t-il de lui ? Il croît savoir de quoi il parle ? Je veux lui faire une démonstration !)

Il se mit alors à hululer, dans la pénombre de son repaire, sans pour autant se découvrir,

Deux colosses blonds jaillirent alors de l'ombre, vêtu de plastron, de jambiéres, et de haches, ils fondirent sur leur proie, et l'attrapèrent par le col,

Maxim se mit alors à fouiller le conspirateur, pendant que Wilhem le tenait fermement,


" Si tu bouges, je t'écrase la tête comme une noix " fit Wilhem, avec son lourd accent hessois, son regard bleu acier brillait d'une dureté féroce...

La fouille achevée, les deux frères firent:


" Et si nous le mangions ?
- Je doute que Vincenzo apprécie qu'on l'en prive avant qu'il n'ai pu jouer avec...
- Ce vieux corbeau est insupportable parfois...."

Conclua Wilhem en riant, un rire sonore reprit par Maxim, un rire pertubé par l'apparition du Corbeau en question, qui ajouta:

" S'il n'est pas drôle, je le laisserais à votre estomac... "

Avant de perdre lui aussi dans un rire mauvais,

Mais son rire cessa vite, fixant l'impudent de son regard perçant, il fit:


" Alors que veux-tu me dire sur l'enfer ? "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)   Aujourd'hui à 01:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre entre le Feu et la Glace...(Pv Alexei)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Socle de glace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: