1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Molière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Molière
Invité



MessageSujet: Molière   Dim Jan 07 2007, 17:01

Nom : Jean Baptiste Poquelin


Âge : 41 ans


Histoire :
La salle obscure éveille les esprits de tous, on entend les murmures de quelques braves gens venus assister au spectacle.
Soudain les quelques coups de bâton, maintenant devenus célèbres, résonnent et emplissent le vide régnant en maître, le calme à ses côtés.
Il règne une atmosphère, le début d'une chose s'annonce entre les rangs.
Moi, qui à la normale suis si volubile , un doute profond vient embrumer mon âme, je me sens comme un enfant devant le bureau de la directrice attendant le moment propice pour entrer.
Ici est le revers de mon personnage, moi le grand et splendide Molière !

J'inspire comme s'il s'agissait de la dernière bouffée d'air de mon dernier souffle, me redresse et avance vers la scène, une envie folle de m'enfuir s'emparant de moi, je monte ces quelques marches qui me séparent de mon but final.
Je connais mon devoir et consent à offrir à toutes ces âmes ignorantes mon corps, ma gloire, ma poésie ... que dis je ? mon âme entière !
Me voici maintenant suppliant face à un rideau fermé comme à l'heure du jugement dernier Dieu ai pitié de moi ...
Quelques murmures viennent interrompre mon serment religieux silencieux, qui sont ces sots qui osent défier le génie des mots ?
Qu'on vienne me quérir leur tête d'ignorant, qu'on les réduisent au silence mortuaire !
J'entend ?.. ha j'en entend d'autres, qui trouble la paix mon âme ?.. outrage ! que l'on fasse déplacer le roi, je ne me retiens plus !..

Mais qu'est ce que ... voilà que je rêvasse tout de boute ! je sort doucement de l'emprise des songes, j'ouvre les yeux ... de nombreux regards sur moi, penchaient sur mes lèvres attendant de goûter chaque son qui y sortirait.
Ce misérable Jean Baptiste que j'étais redevient le grand Molière que je suis .
Ci tôt je ressens visage, qui figeait il y a quelques instants, reprendre lumière et vit comme le nouveau né reprend la sienne au sein de sa mère.
Je m'avance donc plein d'enthousiasme au centre de la scène, les lumières projetant mon ombre, comme s'il s'agissait de mon autre moi...

" mes dames, mes sieurs !
Je vous veux tous ici rassembler afin de vous conter le parcours au combien pittoresque et fabuleux d'un auteur, metteur en scène et acteur français - artisan de la farce, le rire démesuré ; du maître de l'ironie, vérité éclatante de joie - comédien du Roi, audacieux et rusé ; Saltimbanque des mots, la plume au bout des doigts, tout ceci vous est rassemblé en ma simple petite personne ... "

J'effectue une révérence théâtrale en de grands signes accentués, me relève fier de ces quelques vers que j'ai couché sur papier il y a peu, dans le seul but de servir cette étrange entreprise, qu'est de faire rire d'honnêtes gens.

" Qu'avec panache ces choses là sont dites ! mais commençons par le commencement, voulez vous ?...
J'en ai d'ailleurs presque oublié de me présenter ! Pour ces quelques ignorants ce soir qui ne m'auraient reconnus, je me prénomme Jean Baptiste Poquelin,plus connu sous le nom du ho combien modeste MOLIERE, comédien, metteur en scène, directeur de troupe et auteur. Bourreau de l'illettrisme, n'hésitant pas à condamner le ridicule des conduites excessives, à dénoncer l'erreur et à rendre hommage à la spontanéité .

Allons, reprenons le fil de nos écrits ; Je fut baptisé un matin de 15 janvier 1622 à la petite commune de Saint Eustache, ne sachant moi-même vraiment à quelle date précise je me séparais du ventre de ma mère, probablement la veille ou le jour même.
Fils d’un bon bourgeois, tapissier ordinaire du roi et d’une fille de tapissier [ que Dieu garde leurs âmes en paix ], rien ne me prédisposait donc à monter sur les planches !
J’ai suivi des cours dans un collège jésuite de Clermont, avant de partir pour Orléans, y faire des études de droit.
Mais c’était sans compter sur mon aïeul, qui lui, m’emmena en maintes occasions voir des représentations théâtre les éveillant en moi le goût de la comédie. Je fis donc mes premiers débuts théâtraux avant 1643.

Malgré cela, je n’ai d’autres choix, en tant que digne descendant de tapissiers, que de prêter le serment de tapissier royal auprès de Louis XIII.
Ce ne fut d’ailleurs qu’une brève expérience, brève certes, mais elle devint décisive quand à la suite de mon histoire. Ainsi, je fit la connaissance d’une grande famille de comédiens : les Béjart [ et la très charmante Madeleine ], avec qui je fonde «  l’Illustre Théâtre  » le 30 juin 1643 et qui ouvrit au jeu de paume des Métayers en 1644 ; Mais je ne m’attarderai sur cette trop précoce fondation, puisqu’elle n’est plus depuis 1645.
Époque laquelle je goûta à la froideur des barreaux et l’humidité de la prison.
Oui messieurs dames ! J’entend d’ici vos cris d’étonnement, il se tient devant vous un homme aux mains sales, un homme qui n’avait que pour seul tord, de croire trop vite à ses rêves ! Un éternel rêveur aspirant un jour incarner la comédie française, voilà ce que je suis !

Enfin .. Après ce petit passage, je quittais la plus belle ville de France et devint comédien de province, pendant onze années, avec mon amie de temps ma très chère Madeleine et sous la protection de duc d’Épernon dont nous prîmes le nom.
C’est à cette époque, que mon public a pu juger de lui-même, on commençait à reconnaître mes talents d’auteur comique.
Ainsi, de 1645 à 1650, je me suis formé au métier d’acteur et de dramaturge, j’écris des canevas de farces.

Bref ! Passons directement en 1658, moi-même toujours accompagnait des Béjart, regagnons Paris.
La réussite de nos pièces L’Étourdi et du Dépit Amoureux, nouveautés de la plume, suscita l’attention de Monsieur, le frère du roi, qui nous accorda bien généreusement sa protection [ d’ailleurs j’en profite pour vous présenter mes hommages ]
C’est ainsi, grâce à la bienveillance de Monsieur, que nous jouions devant le grand Louis XIV, une tragédie qui ennuie et une farce qui amuse [ je me permets ici d’imiter les rires et mimiques guindés des hauts de la cour qui ont don de déclencher l’hilarité des spectateurs à ma plus grandes joie ]
Bientôt, ma troupe et moi-même, jouissions d’une réputation inégalée dans le comique, d’ailleurs le Roi lui-même, nous fit installer au Petit Bourbon, où nous jouions en alternance avec la troupe italienne de Scaramouche.
J’ai d’ailleurs profité de ses précieux conseils et son influence se fait sentir dans mon célèbre personnage Sganarelle et dans le Cocu imaginaire pour les connaisseurs !
En 1659, je goûtais au succès plus qu’énorme avec mes très chères Précieuses ridicules et confirmais ainsi la faveur du roi.
J’aime ici satiriser les tentatives de raffinement de la langue française et les affections de galanterie à la mode ! Mais il n’en fut du goût de tous … On fit brûler le théâtre, mais c’était sans compter sur l’appui du roi ! Il nous permit de nous installer dans un théâtre désaffecté, celui du Palais Royal.
Nous, les comédiens de Monsieur, puisque c’est ainsi que nous nous faisions appeler, tentâmes, ayant plu à la ville, de plaire davantage à la Cour où nous jouions des comédies héroïques comme Dom Garcie de Navarre, en passant par des comédies plus populaires avec L’école des maris.

Mais passons au sujet préféré des ces dames [ j’entend quelques murmures étonnés et impatients ], 1662 fut l’année de mon union d’avec Armande Béjart, une parente de Madeleine.
C’est à cette année que je m’attaque à un sujet pu courant à l’époque : la condition féminine avec l’École des femmes. Ce fut bien sûr un triomphe, malgré la volonté de quelques dévots, à me faire passer comme libertin, leur rancœur n’était en vérité que jalousie : ils craignaient mon influence sur le roi … quels abrutis !
Mais c’était là aussi sans compter sur mon talent d’écriture, mêlait je vous l’avoue à mon orgueil, je répliquais sur les planches en les ridiculisant [ j’en rit à ce souvenir ] dans deux courtes comédies, ce qui entraîna ce que l’on appelait «  la guerre comique  », et au roi de m’accorder une pension cette année !
Aujourd’hui, certaines mauvaises langues me disent malade, certes je joue irrégulièrement mais c’est pour mieux laisser place aux quelques nouvelles étoiles qui n’ont besoin que d’un ciel pour briller au mieux et à nous de contempler leur beauté naissante.
Je continue toutefois d’écrire pour votre plus grand bonheur car voyez vous, cela fais bientôt vingt ans que je dis de la prose sans que j’en susse rien ! »

Le rideau se ferme soudainement sur cette phrase qui provoque le sourire de ces gens.
Il s’ouvre ensuite pour le dernier salut, Je fais une grande révérence tout en remerciant mon cher public.
J’accepte non sans joie leurs applaudissements et m’enfuit avant que le rideau ne se ferme définitivement.

Apparence Physique :
Ici je vous laisse seul juge, toutefois je n'ai encore reçu de plainte !
Sans vouloir aimer, on est toujours bien aise d'être aimé ...
Je suis d'une taille moyenne, bien que peu plus grand que la moyenne, d'une corpulence normale, les cheveux longs, comme le voulait la mode de l'époque, le regard vif toujours à la conquête du moindre détail pouvant m'inspirer.
J'ai une posture royale, les manière d'un noble mais l'âme d'un paysan

Psychologie :
Certains me disent arrogant, provocant ou encore sulfureux.
Mais je ne suis qu'un homme qui profite de la vie qu'on lui a offert et de tous ses plaisirs, je remercie d'ailleurs chaque jour notre Dieu de m'accorder sa protection. Oui, j'aime mieux, n'en déplaise à la gloire, vivre au monde deux jours que mille ans dans l'histoire !
Aussi je me sens d'un coeur à aimer toute la terre ! Entre nous, il appartient aux femmes ! Leur esprit est méchant et leur âme fragile ; il n'est rien de plus faible et de plus imbécile, rien de plus infidèle et malgré tout cela, dans le monde on fait tout pour ces animaux là !
Mais il me prend parfois des mouvements soudains, de fuir dans un désert l'approche des humains, c'est là ma plus grande source d'inspiration et ici que je termine ma première autobiographie.


Dernière édition par le Sam Jan 13 2007, 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean Racine
Administrateur Adjoint
avatar

Nombre de messages : 1212
Age : 30
rang : Dramaturge
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Molière   Dim Jan 07 2007, 18:25

Voici donc le Molière tant attendu ! Déjà, soyez le bienvenu... Je prédis qu'un Test RP de notre cher Adrien François Louis de Hautecour (l'endive Eli, l'endive lol) vous tombera bientôt sur le coin du nez (n'ayez crainte, ça ne fait pas mal) mais occupons nous d'abord de la présentation.

Je salue l'originalité. De mon côté, aucun problème à l'utilisation de la première personne si cela s'arrête à la fiche perso, le rp se faisant à la troisième.

Il va, par contre, falloir faire un petit effort en ce qui concerne l'apparence physique. C'est vous qui créez votre personnage et non ceux avec qui vous jouerez. Imaginez après le bazarre, certains vous verrez gros alors que vous vous croyez encore svelte pour votre âge, absurde ! Wink Je sais que le théâtre pare les comédiens de costumes divers, mais tout de même, il faudra poser des limites.

Le reste est bien écrit. Juste deux détails. Il y a une faute de frappe dans le nom : "Jenan".
Du reste, j'avais en mémoire qu'Armande était en fait la fille qu'avait eu Molière avec Madeleine. (De ces histoires qui passionnent Evy !) N'était-ce qu'une légende ? Je confonds ?

Ce sera tout pour le moment. Je laisse surtout la parole à la principale intéressée. Go Evy, go ! Razz

_________________
"L'amour n'est pas un feu qu'on renferme en une âme :
Tout nous trahit, la voix, le silence, les yeux ;
Et les feux mal couverts n'en éclatent que mieux.
"

Avatar by Golden Fish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Molière   Dim Jan 07 2007, 18:43

Si je vise bien, je promets que le test RP vous tombera en effet sur le nez et pas sur l'oeil, ça serait trop dommage, d'avoir enfin le Molière et qu'il soit borgne tears

Personnellement, je vois aucun inconvénient à la premiere personne, dans la présentation comme dans le RP, mais JR l'a dit (JR, c'est pas un méchant dans dallas ?) alors à JR on obéit soldat

Bref, Hautecour salue l'artiste et sa présentation, ça me semble prometteur, m'enfin, dura lex sed lex, on ne check pas un perso historique sans qu'il n'y ait eu au préalable un test RP.

Enfin, Bienvenue!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangéline
Administrateur Adjoint
avatar

Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Molière   Dim Jan 07 2007, 18:59

*dérapage contrôlé**arrive avec grâce* Cool

Molière tant attendu oui! A qui tu le dis Lau! lool! C'est que je m'étais habituée à le PNJser celui-là! lol! Mais enfin je n'ais rien contre un peu de compagnie, à force je crains de frôler la schizophrénie! Razz (non ça c'était il y a un an, maintenant je dirais que je crains de ne plus sortir de ma schizophrénie! Mr. Green)

Bref, tout d'abord bienvenue à notre JB national dans le Temple des Plaisirs Littéraires(c) où il devrait se sentir comme un poisson dans l'eau! thumbs up

J'ai beaucoup aimé la façon très théâtrale d'exposer son histoire, c'est vrai qu'on prise pas trop la 1ère personne du singulier mais il y avait du style et c'était pas du tout pénible à lire, au contraire, ça rendait la chose vivante---> 1er point

C'est vrai que la description physique était osée et ça m'a pas déplu---> 2ème point
Par contre, encore un coup, dura lex sed lex, il nous faut du concret, du tangible à nous mettre sous la dent! Razz Merci de développer donc! Wink

Descripton du caractère, je trouve ça satisfaisant et intéressant, oui mais voilà, j'adorerais en savoir encore plus... Bah c'était là aussi original, ça m'a plu---> 3ème point

Globalement, je suis contente, c'est plus que prometteur! Un petit test rp ne devrait pas poser problème, c'est la tradition! 1663 sans ses test rp, c'est comme une galette sans fève! (j'en profite c'est l'Epiphanie! Razz) Le tout c'est de ne pas s'y casser les dents! Wink

Bref, monsieur Molière, je vous espère à la hauteur de ce que vous nous avez laissé entrevoir!^^ (Et on ne déçoit pas Evy attention! demon lool!)

PS: Oui Eli c'est bien un perso de Dallas... Lau avec un beau chapeau texan???!!! Formidable! Et ça dépareille pas à Fontaineblau! Razz

PS2: Michel Serrault dans le rôle de "L'Avare" ce soir, que demande le peuple! Acteur génialissime pour rôle génialissime! Si on me cherche.... love

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei
Poete
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 35
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Molière   Ven Jan 12 2007, 22:04

Tant de Blablabla pour dire bienvenue! Mais vous connaissez les femmes monsieur...elles parlent elles parlent et on ne peut placer un mot...sauf si on parle d'elles bien sur...c'est de la tyrrannie...mais toute tyrannie est voulu par ceux qui subissent...pauvres hommes!

Enfin bref oublions la philosophie pour la comédie! Vous tentez le diable avec un personnage difficile. Je vous souhaite donc la meilleur des chances.

Mon perso est peu enclin à sourire, mais vous pouvez bien essayez!

Pour la fiche. Je crois que comme moi, il vous ai difficile de dissocier histoire et caractere! Les deux vont de pairs pourtant! Enfin bonne chance! lol

Bon Jeu et à bientot!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Molière   Sam Jan 13 2007, 10:10

yo, il semble avoir disparu le coco tears tears
il répond pas à mon test RP!

BOHOOUHOUH! Moi qui me faisais une joie bananéifiante ( banane ) de recevoir un Molière Cool (j'ai tellement de talent... c'était mérité, non?)

Je remercie Ma Mère, Mon Pere zé mes Soeurs, car sans eux, je ne serais pas là aujourd'hui et je n'aurais pas pu... ah bah si, sans mes soeurs, si Mr.Red

Où qu'il est parti mon Molière ??? snif snaf Sad

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei
Poete
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 35
rang : Grand Duc
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Molière   Sam Jan 13 2007, 10:16

Ne pleurez pas Éli! Il vous reste toujours moi...! Votre meilleur! whistle

J'aimerais bien un jour passez l'un de ces test RP moi aussi! L'idée me semble...amusante!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Molière
Invité



MessageSujet: Re: Molière   Sam Jan 13 2007, 14:18

Que nenni !!
Je sais simplement me faire désirer !! :p

Je vous remercit tous de votre acceuil et attend sagement la réponse ( ou la note ) de mon test ( c'est pire qu'un exam ! w00t )
Revenir en haut Aller en bas
Jean Racine
Administrateur Adjoint
avatar

Nombre de messages : 1212
Age : 30
rang : Dramaturge
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Molière   Mar Jan 16 2007, 13:36

*S'est mise à courir comme une dératée jusqu'au topic... Elle en perd son chapeau Texan dans la bataille...*

Bah heu... Z'êtes où les admins ?

Bon, je crois que je vais être la première à poster le Check officiel alors : Check #1 ! Avec les compliments de la maison... Pas de cadeau de bienvenue, faut pas pousser non plus ! (JR il était pas un peu radin ? expldr)

Bref, désolée pour l'attente : Bon Jeu !

_________________
"L'amour n'est pas un feu qu'on renferme en une âme :
Tout nous trahit, la voix, le silence, les yeux ;
Et les feux mal couverts n'en éclatent que mieux.
"

Avatar by Golden Fish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Evangéline
Administrateur Adjoint
avatar

Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Molière   Mar Jan 16 2007, 14:02

Wouais! A moi de donner le second! CHECK!^^

Bienvenue en 1663(4), monsieur Poquelin! J'attend de brûler les planches! Razz

Bon jeu!!! thumbs up

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien de Chastignac
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Molière   Mar Jan 16 2007, 17:40

et check 3 entre deux révisions de philo... non, je dec... qui pensait que j'allais réviser ma philo ? w00t

edit mercredi 18 : j'ai révisé ma philo......>.<

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Molière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Molière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'affaire Molière Corneille
» Le Tartuffe... de Molière... :DD
» Molière ~ La vie est un théâtre !
» On ne badine pas avec les femmes [PV Molière]
» Les périphrases

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: Profils des anciens joueurs-
Sauter vers: