1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Bureau de l'intendant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
intendant
Poete


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Le Bureau de l'intendant   Dim Mar 25 2007, 23:37

Depuis la cour du cheval Blanc

[Hj : c toujours d'Artagnan qui joue, simplement j'ai changé de personnage Wink ]

L'antichambre du bureau de l'intendant était en réalité une vaste pièce de fonction dans laquelle se trouvait plusieurs tables de travail derrière lesquelles était assis plusieurs personnages vêtus de noirs et portant des col blanc qui sentaient son influence Colbertiste à plein nez...

La décoration était suffisament somptueuse pour impressionner le visiteur sans pour autant sombrer dans le ridiculement chatoyant.
Il y avait à n'en pas douter les signes manifestes d'une pensée derrière tout cela, une pensée qui allait bientôt s'efforcer de moderniser et grandir la France.

Lorsque Dani entra, l'huissier l'annonça et un des secrétaires se leva et alla vers lui.

Il lui dit de la voix polie mais vive d'un homme accoutumé à traiter ses affaires rondements et rapidement.


Secrétaire : "Monsieur l'ambassadeur de Bavière, bienvenue au royaume de France.
Veuillez prendre place nous allons nous occuper de vos différentes requêtes."


Puis s'asseyant derrière son bureau, il demanda avec cette politesse d'usage qui voulait aussi qu'on écoutât pas la réponse à la question posée:

Secrétaire : "Avez vous fait bon voyage ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dani Fau
Invité



MessageSujet: Re: Le Bureau de l'intendant   Lun Mar 26 2007, 20:14

[ HJ : Lol ok, merci pour ton aide ^^ ]

Sir Dani entra calmement en ce lieu, aucunement impressionné par le lieu bien qu'il soit effectivement bien joli...

Il s'arréta net au centre de la pièce et fit un salut noble face aux gens peuplant le bureau...

Un homme s'approcha et s'adressa directement à lui...

Il pris place comme l'homme lui pria de faire, et lui répondit calmement...


- Fort bien, merci !

Il ne s'attarda pas à la question sur le voyage, qu'il savait être une question de simple politesse mais dont l'intéret reste à zéro...

Puis il attendit la suite des formalités, il fallait l'avouer, il ne savait pas ce qu'en quoi cela pouvait bien consister surtout en France...Donc il préférais attendre...
Revenir en haut Aller en bas
intendant
Poete


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Le Bureau de l'intendant   Ven Mar 30 2007, 23:07

Si ne pas écouter les réponses était une coutume, en revanche on aimait bien qu'elle fussent longues, surtout venant d'un ambassadeur dont le métier est de palabrer à l'infini.
C'est le paradoxe de ces mondes d'apprences : peu importe le fond, les convenances n'exigent que la forme.

Le secrétaire fronça un peu le sourcil, la réponse laconique de l'ambassadeur avait éveillé en lui une certaine curiosité et d'un coup il se mit à le regarder vraiment.
L'aspect quelque peu... singulier de Dani Faust le frappa soudain et il se demanda un instant si le lieutenant Castelmarraut n'était pas en train de lui faire une mauvaise farce.

Il resta sérieux cependant, et demanda avec un ton posé en regardant Dani :


Secrétaire : " Alors Messire Faust, vous êtes le nouveau représentant de son altesse de Bavière.
Comment se porte son altesse Ferdinand Marie ?"


Dernière politesse avant d'aborder les sujets pratique, d'ailleurs le secrétaire avait sorti une feuille et un registre, il agitait aussi sa plume dans son encrier qu'il venait de remplir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dani Fau
Invité



MessageSujet: Re: Le Bureau de l'intendant   Sam Mar 31 2007, 12:55

Sir Dani esquissa un léger sourire en remarquant le regard ce faisant très insistant envers sa personne...

Voilà un homme pour qui l'apparence compte...Comment lui en vouloir, l'apparence de Dani était effectivement étrange face à tout ceux de la cours de France...D'ailleurs même à Bavière il était le seul ainsi...


- Notre cher prince electeur va parfaitement bien, son fils, Maximilien de Bavière, va parfaitement bien, son altesse Ferdinand Marie est ravi de le voir grandir...Voilà déjà qu'il a 1 an et nous savons tous déjà que c'est l'héritier du titre de notre altesse son père... Quand à Marie-Anne-Christine de Bavière, elle viens d'avoir ses 3 ans et est bien heureuse d'avoir un petit frère... La famille de son altesse Ferdinand Marie est radieuse et cela n'est que parfait mérite...

Il laissa un instant de répit à l'homme suite à toutes ces paroles sans interruption...

- Et j'ai l'honneur de représenter son altesse de Bavière qui m'a choisi après de long moment passés auprès de lui... Je ne le decevrais pas et rendrais honneur à mon peuple et à Monsieur le prince electeur de Bavière !

Dit il avec grâce et sérénité...
Revenir en haut Aller en bas
intendant
Poete


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Le Bureau de l'intendant   Mer Avr 04 2007, 22:11

L'intendant opina poliement du chef pendant tout le temps que Dani Faust égrennait la famille des princes électeurs de Bavière.
Il n'écoutait absolument pas ce que le sire Faust lui disait à propos de cette famille où tout semblait aller si merveilleusement bien.

En revanche il rebondit sur sa dernière phrase.


Secrétaire : "C'est fort bien donc ! Sa majesté saura apprécier d'avoir près d'elle un si... "représentatif" interlocuteur de votre noble patrie. Elle tient beaucoup à ses rapports avec la Bavière."

Puis ouvrant le grand livre qu'il avait devant lui, il dit :

Secrétaire : " Alors messire, je suppose que vous désirez demander audience à sa majesté afin de lui remettre vos lettres de créances.
Je dois préalablement vous informer que sa majesté ne reçoit les ambassadeurs des puissances étrangères qu'un mardi matin sur deux.
MMmm voyons alors pour la Bavière..."


Il regarda son registre et dit non sans un léger soupçon de moquerie dans le ton :

Secrétaire : " Ah oui ! Sa majesté est fort occupée mais j'ai là un créneau qui me semble fort possible.
Le 23, j'ai l'ambassadeur du Landgraviat de Hesse Darmstadt, le représentant du comte de Bari, l'ambassadeur de son excellence le Roi de l'île d'Elbe, le grandiosi ducchi Arnolfini de Savone, beaucoup d'Italiens ce jour là, eeettt... Oui bien sûr ! Je savais bien que j'avais un Maure ce jour là ! Un homme à la peau sombre, Said al Nouardin qui représente lui le Caïd Abdallah d'Oran."


Levant le nez du registre il dit à Faust avec désinvolture :

Secretaire : "Cela ne vous gêne point d'être présenté au roi en compagnie d'un Maure ?
Sinon il faudra remettre cela à dans une quinzaine..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bureau de l'intendant   Dim Avr 29 2007, 02:19

Le Corbeau se présenta auprès des bureaux de l'intendant, où il sollicita une audience, sans en motiver la raison, il argua pour sa défense qu'il était capitaine de la Police Royale, et qu'à ce titre, il était obligé parfois d'intervenir dans des affaires qui réclamaient une grande discrétion...

Tout en patientant, il observa la faune des lieux, ce mélange d'intriguants, de nobles desangertés, de financiers à la robe noir en quête d'affaires juteuses aux frais de la France, d'écclesiastiques recherchant les faveurs royales, car bien loin de se satisfaire des nourritures spitiruelles, les peaux violettes et les pélisses noires étaient toujours à la recherche de riches bénefices où ils pourront tondre les fidèles jusqu'à la moelle pour la gloire du sAigneur...

Mais il savait qu'il ne faisait pas partie de cette espèce, il ne recherchait jamais les faveurs, ce qui avait d'ailleurs fait sa perte à plusieurs reprises,

Le fier espion ne pouvait s'empêcher de se sentir plein de mépris, mais aussi de pitié vis à vis de cette pitoyable cohorte de damnée, pour qui l'hypothétique entrevue avec le soleil de ces lieux pouvaient représenter une vie de savants calculs, et de perfidies.

Il n'en perdait bien sûr pas une miette, gravant dans son esprit chacun des visages, analysant chacun de leurs gestes, ou de leurs soupirs, bref le naturel était toujours là.

Il hésitait à se bourrer une pipe, mais il savait bien qu'un tel acte était proscrit à ces lieux, ce qui ne faisait qu'accroître sa nervosité, mais si son visage de cire ne laissait rien transparaître,

Il s'efforca de se distraire de ses sombres pensées, en s'entretenant poliment avec sa compagne de route, mais il savait qu'il n'avait pas le charme inée de son jumeaux, il n'avait pas son panache, sa fougue, sa pétulance, il n'était que pensée tortueuse, faux-semblants et apparence,

Poursuivant son jeu de Comedia dell'arte, il poursuivit avec son accent italien le plus lourd, et le plus comique:


" Zé souis soûr que l'Intendant saura nous renseigné sur le meilleur lioux où croizer la Reine Signoretta De Reaux, dès que j'aurai achevé ma poutite mizzion zé me feré un plaizir de vous z'y accompagné... Les allées de ses chateaux ne sont pas soûrs pour les jeunes demoiselles..."

Conclua-t-il sur le ton de la plaisanterie, même si à nouveau tout n'était que double langage dans le moindre de ses mots, de ses gestes et de ses changements de ton.
Revenir en haut Aller en bas
Claire d
Invité



MessageSujet: Re: Le Bureau de l'intendant   Mer Mai 02 2007, 12:52

Claire regardait avec une facination qu'elle n'essayait pas de dissimuler
tout le faste du palais, elle était impressionnée et à la fois elle ne pouvais pas s'empecher de le trouver m'as-tu-vu et ostentatoire. Elle se dit qu'elle dervrait bien s'y habituer, mais dans son coeur restait gravé la pauvreté et le dénuement du peuple à Paris.

Ce qui l'impressionna aussi fut le nombre de personnes si differentes qu'elle croisa sur le chemin et dans l'antichambre où ils patientaient.

Le corbeau qui l'accompagnait, car tout en lui rappelait cet animal, la tira de ses observations.

Citation :
" Zé souis soûr que l'Intendant saura nous renseigné sur le meilleur lioux où croizer la Reine Signoretta De Reaux, dès que j'aurai achevé ma poutite mizzion zé me feré un plaizir de vous z'y accompagné... Les allées de ses chateaux ne sont pas soûrs pour les jeunes demoiselles..."

Claire lui adressa un petit sourire de connivence:
Monsieur, si cette mission ne peut attendre, je ne voudrais pas être un fardeau. Lorsqe l'intendant nous aura indiqué ou se trouve la reine, je pourrai y aller seule, malgré tout ce que vous dites je ne crois pas ce chateau si peu sur.

Malgé son ingnorance de la cour Claire était intelligeante et préferait aller se présenter le plus vite possible à la reine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Bureau de l'intendant   Mar Juin 05 2007, 13:03

[Blague à part- il est où l'intendant ??]
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Le Bureau de l'intendant   Mar Juin 05 2007, 14:05

[Il passe son bac S....]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Bureau de l'intendant   Aujourd'hui à 09:40

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Bureau de l'intendant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon annif à notre intendant préféré !
» Bureau du maire
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur
» Le bureau des assignations
» [RP] - Bureau de la direction (demandez messire Liptis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: