1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aubrianna de Roquebrune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aubebria
Invité



MessageSujet: Aubrianna de Roquebrune   Mer Avr 04 2007, 18:16

Nom, prénom:
Aubrianna Couillaud dit de Roquebrune.


Âge:
Seize ans

Personnage incarné:
Deuxième fille du comte Philibert Couillaud dit de Roquebrune, jeune rêveuse ambicieuse.

Histoire:

Aubrianna est née au château familial, dans le comté familiale,en Gascogne. La place est située tout en haut d'un petit village, répertorié en nos jours (en 2007) non loin de ces bouts de terre tel qu. Aix-en-Provence, Avignon, Toulon voir même Marseille, près de la mer méditéranée.
Originaire d'une noble famille, l'enfant à reçut, dès son plus jeune âge, une éducation sans faille, offerte par un moine grassement payée par ses parents. Vivace d'esprit, elle surpassa (intellectuellement) rapidement sa soeur Claransse, de deux ans son aînée.
Bien qu'amies, ses deux complices d'enfance ne pouvaient se passer de la concurence qu'elles entretenaient.
Claransse étant la favorite de sa mère, pour sa beauté et sa noblesse d'esprit, Aubebrianna la préférée de son père (pour la l'association, la complicité, les intérêts qu'ils avaient en commun).
Quand à leurs frères, il n'y en avait également deux. Le premier, Daniel, était au service du roi, en tant que mousquetaire. Le deuxième, Clovis, était le cadet d'Aubrianna d'un peu moins de quatre ans.
Ainsi s'écoula cette paisible jeunesse où elle fut entourée d'amour et de bonheur.
Les souvenirs qui ont marqués cette belle sont nombreux, j'en résumerai donc quelque uns.
Chaque être vit ses malheurs et c'est grâce à ces derniers qu'il lui est permis de réaliser ses bonheurs.
À tout les étés, leur grand-mère, la vénérable Dame Laurence, mère de Philibert (leur père), venait en leur demeure, pour passer quelques mois de vacances au château familiale. Vivant à Paris, elle leur rapportait sans cesse mille et un cadeau, plus précieux à leur yeux les uns que les autres.
Aubebrianna, tant intimidée qu'admirative pour cette vieille femme, demeurait de longues heures, le soir, à écouter les récits qu'elle lui faisait de la vie à la ville, des bals offert par le roi, des festivités, des hommes illustres, etc. Émerveillée, la petite ne vivait que pour rêvasser de cette vie que jamais elle ne pourrait mener.
Un jour, alors que la petite famille était en promenade, Aubebrianna et sa soeur avait reçut la permission d'aller faire un tour de barque sur le lac, seule, comme de grandes filles. Malgré leur protestation, elles durent accepter qu'un jeune garçon fort mal élevé et vilain joueur de tour (le coquin!), fils des amis de leur parent, les accompagnent.
Ce vil fit renverser la chaloupe, à force de la faire se balancer. N'aurait-il pas du écouter les protestations des deux soeurs? Ils firent un merveilleux plongeant dans l'eau boueuse du lac.
Ne sachant pas nagé, Aubebrianna y laissa presque sa peau. Heureusement pour elle, son frère ainé, Daniel, s'était porté à son secours.
Et c'est à ce moment, qu'âgé de quatorze ans, la jeune adolescente se mit à réfléchir, à penser... et parfois même à écrire. Elle consacra ses soirées à rédiger quelques lignes dans un journal qui se voulait à la fois philosophique (questions existentielles quoi!), ainsi que de confier à quelque chose( quelqu'un?)ce qu'elle ne pouvait révéler.
De toute sa vie, elle n'a jamais aimé un homme, n'en n'ayant aucun de son rang, ou d'un rang digne de fréquenter une comtesse.
Elle eut peu d'ami(e), outre que sa soeur et sa grand-mère...

L'été de ses seize ans, sa grand-mère, comme toujours, arriva chez son fils, les bras chargés de cadeaux.
Et encore et encore, elle lui raconta la vie qu'elle menait à Paris. Mais cette fois, elle y rajouta la promesse de convaincre ses parents, pour qu'elle séjourne quelques mois chez elle.
Pendant une longue semaine, ce fut un violent débat. Son père s'y refusait, disant qu'Aubebrianna n'était point faite pour cette vie et que bientôt, comme sa soeur (fiancée), elle devrait prendre époux.
Et sa grand-mère insistait, en argumentant. En se rendant à Paris, elle y rencontrerait bien des gens, des hommes riches et puissants qui pourraient s'attacher à sa personne... et la prendre pour épouse. Elle trouverait également un moyen d'étancher et d'élargir ses connaissances...
Et à force de cris, de pleure, de minauderies, d'hurlement... les parents Couillaud finirent par céder.
C'est ainsi que l'été s'acheva, que l'automne passa avec une lenteur surprenante (laissant Aubebrianna languissante) et qu'enfin janvier frappa à leur porte. L'instant où elle partait...
En route pour Paris!!!




Apparence physique:
Sa peau est d'une blancheur presque pure, recouverte d'un léger duvet qu'on généralement les nobles. Sa chevelur lisse, d'un roux éclatant, toujours coiffé, laisse s'échapper quelques mèches rebelles sur son front et sur ses joues. Ses yeux, d'un vert de mer, on souvent plongé les gens dans un total désarroi, lorsqu'il tentait pouvoir soutenir son regard.
Son corps. s'étant mué en celui d'une femme, attire maintenant le regard des hommes ( du moins, lorsqu'elle sera à Paris whistle )



Psychologie du personnage (caractère, défauts/qualités etc...):

Tout comme son père, la jeune Aubebrianna est ambicieuse, énergique et qui n'hésite pas à foncer tête la première.
De sa mère, elle retient son éducation de noble jeune femme, sa douceur, sa noblesse et sa vivacité d'esprit.
En tant que femme, Aubebrianna a appris, dès sa tendre enfance, en quoi consistait son rôle. Elle s'y soumet, mais non sans aise. C'est lors de ses rêveries solitaires que la fille de comte se retrouve à la Cour du Roi Soleil, du magnifique, du majestueux, de l'intrépide Louis XIV, amoureux (tout comme elle) des lettres et de la danse.
Honnête, généreuse, courtoise, bien élevée mais quelque peu... narcissique!
C'est également une femme farouche, qui ne connait pas encore la beauté de son être.
Revenir en haut Aller en bas
Aubebria
Invité



MessageSujet: Re: Aubrianna de Roquebrune   Mer Avr 04 2007, 18:44

Ah oui! Et j'aurai aimé savoir si je pouvais jouer ma grand-mère en tant que pnj... ou faudrait-il que je cré un deuxième account pour elle?

Dans le premier cas comme dans le deuxième, est-il possible qu'elle est certains privilèges...
Disont comme... avoir accès à la cour du Roi, connaître les grandes figures ( sans que eux ne les connaissent necessairement!), etc.? cat
Revenir en haut Aller en bas
Van Haack
Poete


Nombre de messages : 88
Age : 38
rang : Ambassadeur des Provinces-Unies
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Aubrianna de Roquebrune   Mer Avr 04 2007, 18:47

Très jolie petit portrait pour une fort charmante demoiselle ! blush


Bienvenue bienvenue !
thumbs up

Son excellence Van Haack vous salue ! clap


Très heureux de te voir ici ... pompomboy


Chère comtesse ! hmmm


( Roquebrune : quand la fiction rejoint la réalité, ou l'inverse) big grin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/forum.htm
Aubebria
Invité



MessageSujet: Re: Aubrianna de Roquebrune   Mer Avr 04 2007, 18:55

Vwiiii!!! Moi aussi je suis heureuse de te revoir ici!!! love

J'srais comtesse tu sais, si mon Philibert n'avait pas été expédié en Amérique pour avoir tué lors d'un duel un ''camarade''... et j'srais comtesse, oui oui. hmmm
Peut-être même princesse... qui sait! whistle
Revenir en haut Aller en bas
Aubebria
Invité



MessageSujet: Re: Aubrianna de Roquebrune   Sam Avr 07 2007, 15:10

Uh... il y a quelqu'un? J'ai posté mercredi... nous sommes rendu samedi...
Quelqu'un peu me traduire ce silence?
Revenir en haut Aller en bas
Van Haack
Poete


Nombre de messages : 88
Age : 38
rang : Ambassadeur des Provinces-Unies
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Aubrianna de Roquebrune   Sam Avr 07 2007, 15:29

Arff, t'inquiéte, 1663 c'est du lourd, du lourd à gérer ... hmmm

Faut savoir être patient ...


Sinon, oui, j'avais oublié ce détail sur ton ancètre ...

Quelle histoire, ça me fait penser à Barry Lyndon ...


Soit dit en passant, il est fort possible que j'ai quelques gouttes de sang bleu également (les bons esprits se rencontrent tjs ...)

Tiens je mets mon "blason" en avatar ...


Et wait and see ma chère ... big grin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/forum.htm
Aubebria
Invité



MessageSujet: Re: Aubrianna de Roquebrune   Sam Avr 07 2007, 17:50

Waaaw c'est la gloire!!! Tu veux voir le mien :p? Ce pourrait être le mien aussi en jeu ^^!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aubrianna de Roquebrune   Dim Avr 08 2007, 18:30

que de nouveautés que de nouvelles têtes big grin
Revenir en haut Aller en bas
Aubebria
Invité



MessageSujet: Re: Aubrianna de Roquebrune   Lun Avr 09 2007, 01:37

Plu sou moins, chère Dame! Nous venons de Camelot hmmm !!
Revenir en haut Aller en bas
Evangéline
Administrateur Adjoint


Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Aubrianna de Roquebrune   Lun Avr 09 2007, 21:44

16 ans... Je me demande quand est-ce qu'on aura des vieilles peaux de 60 balais à la Cour... Et encore, même mon Evangéline avec ses 28 printemps semble bien croulante face à des demoiselles à peine sortie des langes... Non, on entre pas à la Cour à 16 ans, ce n'est pas une garderie.

Bon au niveau géographique, la Gascogne, c'est pas trop le coin. Le coin c'est plutôt la Provence.

Citation :
Claransse étant la favorite de sa mère, pour sa beauté et sa noblesse d'esprit, Aubebrianna la préférée de son père (pour la l'association, la complicité, les intérêts qu'ils avaient en commun).

Tellement oedipien!

De toute sa vie elle n'a jamais aimé un homme... Je vois ça d'ici, la grand-mère qui se désole auprès de l'âtre... En même temps à 16 ans, je trouve ça un peu exagéré!

Les parents Couillaud, ils sont bien un peu "couillons" franchement... Se laisser avoir de la sorte, je suis pas certaine que ce soit digne d'un noble.

Citation :
Ses yeux, d'un vert de mer, on souvent plongé les gens dans un total désarroi, lorsqu'il tentait pouvoir soutenir son regard.

Classique... Ca fait souvent ça les yeux vert de mer, ça donne le mal... de mer... justement.

Citation :
Son corps. s'étant mué en celui d'une femme, attire maintenant le regard des hommes

Classique again... A quand le pied bot et les seins plats?

Le trait intéressant de son caractère, le narcissisme, n'est pas plus développé, c'est fort dommage! Tellement essentiel chez Marie-Sue!

Monsieur Van Haack se sentirait-il seul sur 1663?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Haack
Poete


Nombre de messages : 88
Age : 38
rang : Ambassadeur des Provinces-Unies
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Aubrianna de Roquebrune   Lun Avr 09 2007, 22:54

Et bien non ma chère Evangéline ... rolling eyes


Aubrianna a trouvée ce forum toute seule comme une personne responsable ... whistle

Et nos deux persos ne sont pas vraiment prédisposés à ce rencontrer ...


Même si le Freiher m'a laissé en plan et que j'attend toujours la réponse du Roi, je suis en pleine conversation avec La Montespan (excusez du peu), mais là c'est elle qui m'attend ... blush

Donc non, ça va, merci ! hmmm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/forum.htm
Old_D'Artagnan
Fils de La Fontaine


Nombre de messages : 2227
Age : 38
rang : Capitaine des Mousquetaires
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Aubrianna de Roquebrune   Mar Avr 10 2007, 00:16

C'est la saison ma parole. "Pooool"

Encore une fois c'est bourré de fautes, de maladresses d'expression, ectri ectra...

Relisez vous un peu quoi, c'est pas un déversoir la section "personnage" qu'au moins votre fiche soit propre nom de nom !

Sur le fond :

Rien de tout ça n'est daté, mais le pire c'est que rien de tout ça n'est replacé dans le contexte de l'époque. On a l'impression d'avoir affaire à "la belle aux bois dormant" ou à la fille de "Blanche Neige" qui vit dans un royaume merveilleux et inconnu de tous.

"les barques sur le lac" "les cadeaux de la grand mère" et la belle fille aux yeux pers et gnagnagnagna

C'est gnangnan tout ça.

Je signale quand même que les belles histoires c'est gentil, mais que c'est quand même un forum historique ici alors si possible les évènements qui se produisent en France à cette époque là doivent être pris en compte.
La Fronde par exemple tu n'en as jamais entendu parler ? (C'est vrai qu'au royaume de crucheland ces nouvelles n'ont pas du parvenir...)
Ce n'est qu'un exemple.

Et puis faut se calmer un peu au niveau des superlatifs, c'est jamais qu'une fille de province crottée ta Aubrianna alors :

Citation :
C'est également une femme farouche, qui ne connait pas encore la beauté de son être.

Si on se réfère à la beauté de cette fiche, je crois qu'il n'y a pas grand chose à connaître... Rolling Eyes

Pour moi tout est à refaire dans cette fiche qui est résolument trop mièvre.

_________________
Charles de Batz Castelmor

de son petit nom :

Capitaine d'Artagnan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alveran.blog.jeuxvideo.com/
Jean Racine
Administrateur Adjoint


Nombre de messages : 1212
Age : 30
rang : Dramaturge
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Aubrianna de Roquebrune   Mar Avr 10 2007, 00:19

Citation :
Sa peau est d'une blancheur presque pure, recouverte d'un léger duvet qu'on généralement les nobles. Sa chevelur lisse, d'un roux éclatant, toujours coiffé, laisse s'échapper quelques mèches rebelles sur son front et sur ses joues. Ses yeux, d'un vert de mer, on souvent plongé les gens dans un total désarroi, lorsqu'il tentait pouvoir soutenir son regard.
Son corps. s'étant mué en celui d'une femme, attire maintenant le regard des hommes

Angélique, Marquise des Anges, le retour... rolling eyes Vous disiez mièvre, je dirais même plus complètement fade.

En passant, je comprends pourquoi la famille est dite de "Roquebrune" whistle

Je resence de nombreuses fautes d'orthographe (ou de frappe mais à la lecture, c'est du pareil au même) qui sont vraiment très limite.

Enfin, il faudrait s'entendre sur le prénom de la demoiselle, c'est soit Aubrianna, soit Aubebrianna... On ne s'y retrouve guère !

_________________
"L'amour n'est pas un feu qu'on renferme en une âme :
Tout nous trahit, la voix, le silence, les yeux ;
Et les feux mal couverts n'en éclatent que mieux.
"

Avatar by Golden Fish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aubrianna de Roquebrune   Aujourd'hui à 15:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Aubrianna de Roquebrune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: Profils des anciens joueurs-
Sauter vers: