1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au coeur des livres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Au coeur des livres   Mar Juin 26 2007, 16:13

À son réveil, Livia comprit rapidement que le froid de Janvier était beaucoup trop mordant pour elle. Ainsi, la jeune femme décida d’explorer un peu le château. En fait, elle désirait surtout trouver la bibliothèque. Un château comme celui-ci devait en posséder une et Livia espérait qu’elle soit digne de ce nom !

Livia mangea et s’habilla avec l’aide de servantes d’une belle robe française a paniers faite de satin délicatement teinté de rose. Le corset affinait sa taille et faisait rebondir légèrement sa poitrine, mais il lui imposait aussi un maintien très noble et exigeait la faculté de pouvoir respiré son trop respirer... Aux manches trois quarts qui s’évasaient au niveau du coude On ajoutait des touches de dentelles maintenu avec des épingles. En fin de compte, la robe était moins extravagante que ce que l’on pouvait voir chez d’autres femmes, mais elle lui allait très bien. Quand on voulu la coiffer, Livia du presque se battre pour qu’on ne fasse pas de ses cheveux un truc tout à fait ridicule. On fini par les nouer simplement en chignon en laissant s’échapper ici et la quelques boucles parfaites. Néanmoins, elle du se soumettre au maquillage blanc les servantes prétextant qu’en tant que jeune fille à la cour et, surtout, jeune fille a marié, elle devait montrer un visage exempt de toute imperfection. De plus, le blanc devait signifier sa virginité… Elles insistèrent fortement sur se mot faisant rougir la jeune fille.

Une fois libérée de ce tourbillon infernale, la jeune duchesse pu enfin aller explorer le château à sa guise. Elle marcha un moment dans les couloirs, s’arrêtant parfois ici et là sur des détails ou des tableaux qui l’impressionnaient. De temps à autre, elle regardait par les grandes fenêtres le jardin endormis par les mois d’hiver. Malgré tout, il était fort joli et la jeune femme avait hâte au printemps pour le voir en fleur.

Au bout de longues minutes passé à fureté un peu partout, souriant poliment à chaque personne qu’elle pouvait croiser, elle fini par la trouver, la bibliothèque. Dès qu’elle eu franchit la porte, Livia en eu le souffle coupé. Il y avait des livres, tellement de livres ! Dans sa demeure, il y avait bien des livres, mais pas autant. La jeune femme s’avança parmi les rayons, caressant les couvertures de cuir épais, humant se parfum si particulier des bouquins, une odeur particulière ou le cuir se mélangeait à l’encre et au papier. La duchesse en prit un au hasard et elle le posa sur une table avant de l’ouvrir. C’était une reproduction d’un œuvre antique écrite en latin avec une traduction en français. Elle s’installa sur une chaise et commença à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Athénaïs de Montespan
Dramaturge


Nombre de messages : 343
Age : 31
rang : Première Dame de la Reine Mère
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Au coeur des livres   Mar Juil 03 2007, 09:44

Athénaîs s'ennuyait ferme... La cour semblait comme endormie et chasses et jeux d'argent mis à part, les activités de cette saison semblaint réduite à leur portion congrue. Détestant la chasse qu'ellle avait autrefois tenté de pratqiuer avec monsieur de Vivonne, son frère ainé, n'étant pas assez fortunée pour risquer sa royale pension et ce qui restait de sa dot pour jouer, elle se tournait vers ce qui restait une des ses passions... la culture. De plus, chaque jour, elle faisait lecture à son Altesse Royale la Reine Mère, il fallait bien occuper Anne d'Autriche, alitée et si dériseuse encore de partager des moments avec sa Première Dame.

Donc comme chaque semaine, elle pris le chemin de la royale bibliothèque, chercher le roman, le pamphlet -on en trouvait peu de ce genre ici- ou le récit qui enliverait les après midi de son Altesse.

Vêtue en dame de son rang, fort estimable, d'une fort belle et neuve robe de cour de soie ivoire agrémentée de charmantes fleurs brodées de fils d'argent -voilà qui amputait encore sa fortune un peu défaillante- , la taille si fine serrée semblant le vase qui présentait comme une fleur sa trop fameuse poitrine, la belle marquise entra dans ce lieu peu fréquenté sinon par de vieux barbons, souvent tristes figures de veiux courtisans lettrés.

Et bien non, point de barbons ce jour, une fraiche jeune femme seulement... Jolie, bien mise, une robe qui eut pu sembler déplacée sur une autre, moins fraiche, mais qu'elle portait bien... la jeuen femme semblait absorbée par sa lecture, néanmoins elle n'avait pu ne pas entendre la porte délicatement s'ouvrir ou les chaussures de soie de la marquise efleurer le parquet craquant.

La regardant, la détaillant comme on le fait d'une courtisane inconnue, Mme de Montespan attendit que la belle lève ses yeux ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Au coeur des livres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» L' EAU et le COEUR
» 1.07/1.08 : Un dernier battement de coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: