1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sebastien le Preste de Vauban

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
S. le Pr
Invité



MessageSujet: Sebastien le Preste de Vauban   Sam Juil 07 2007, 09:23

Nom, prénom: Sébastien le Preste

Âge: Naquît le 15 mai 1633, a donc 30 ans en 1663.

Personnage incarné: Marquis de Vauban

Histoire:

Vauban nâquit en début du mois de mai au fief de Rivière de Sébastien Le Prestre, fils de Urbain Albin Le Prestre , écuyer, seigneur de Vauban et Edmée de Cormignolles. Il est baptisé le 15 mai 1633 en l’église de Saint-Léger-de-Fourcheret par l’abbé Orillard.
Sa jeunesse fut campagnarde. Il fut formé auprès de l’abbé Fontaine au prieuré de Montréal, puis au collège des Carmes de Semur. Il est fort peu probable qu’il y apprit les mathématiques et le dessin qu’il dit avoir : « ayant une assez bonne teinture des mathématiques et des fortifications et ne dessinant d’ailleurs pas mal. » Peut-être est-ce auprès de Clerville qu’il eut cette formation !
A 18 ans, il entre comme cadet dans le régiment de Louis II, prince de Condé, gouverneur de la Bourgogne et chef de la Fronde, qu’il rejoint à Clermont-en-Argonne. Il y prend le patronyme de Vauban.
En avril 1652, Vauban perd son père.
Il se distingue lors du siège de Sainte-Menehould en novembre. Il reçoit le poste d’enseigne, mais demande à passer « maître » dans la cavalerie.
A l'âge de 20 ans, il est pris par les armées royales à l’été et Mazarin le place au service du roi. Mazarin l’envoie au siège de Sainte-Menehould en novembre où il se distingue une nouvelle fois.
De 1653 à 1659, durant la guerre avec l’Espagne, Vauban est employé alternativement à la conduite des travaux de sape ou de mine puis à la réparation des forteresses. Il participe à 14 sièges. Il est ensuite affecté au régiment du chevalier de Clerville, ingénieur, commissaire général des fortifications en 1658, avec qui il apprend le métier d’ingénieur.
En août 1654, lors du Siège de Stenay, il reçoit une compagnie au régiment de Bourgogne et conduit les tranchées aux sièges d’Arras et Clermont-en-Argonne.
En 1655, pendant les sièges de Saint-Ghislain, de Condé et de Landrecies, il reçoit un brevet d’ingénieur ordinaire du roi.
En 1656, il est nommé capitaine au régiment du maréchal Henri-François de La Ferté-Senneterre.
Au siège de Montmédy en 1657, il est quatre fois blessé. Suit celui de Mardick en octobre.
En 1658, vient le siège de Gravelines dont il trace les fortifications en 1660 et d’Ypres.
En 1659, Sebastien est capitaine-lieutenant du régiment d’infanterie de campagne de La Ferté et capitaine d’une compagnie à Nancy.
En 1660, Vauban retourne dans le Morvand où il visite sa famille. Il se marie le 25 mars avec Jeanne Le Pelletier d’Aunay, fille de Claude d’Osnay, baron d’Épiry.
Dès 1661-1662, Vauban retourne à Nancy où il est chargé de démolir les murailles, une des clauses du traité des Pyrénées.
En juin 1661, naît sa fille Charlotte.
Pendant l'année 1662, Sebastien démolit avec Siffredy la ville vieille de Nancy.
Enfin, en 1663, le roi lui donne un régiment dans la Compagnie de Picardie. Il est envoyé à Brisach et fait différentes « missions spéciales ».
C'est d'ailleurs en août-septembre 1663 que Vauban est de ceux qui prennent la ville de Marsal en Moselle. Ce siège constitue la première victoire armée du règne du Roi Soleil.

Apparence physique:

C’était un homme de taille médiocre, assez trapu, qui avait fort l’air de guerre, mais en même temps un extérieur rustre et grossier pour ne pas dire brutal et féroce. Il n’était rien moins.

Psychologie du personnage (caractère, défauts/qualités etc...):

Vauban, la valeur même, la bonté, la vertu, la probité même, sous un extérieur rude, grossier et brutal, étoit de loin le premier homme de son siècle dans l’art des fortifications et des sièges et dans celui d’y ménager les hommes, et parmi cela la simplicité même. Le roi, sous lequel en personne il en avoit tant fait d’éclatants, crut se faire maréchal de France lui-même et couronner ses propres lauriers par le bâton qu’il lui donna avec complaisance. Ce fut le premier qu’obtint ce genre de mérite militaire ; son amour pour le roi et pour l’État ne l’en rendoient pas moins digne que sa capacité et ses actions.
On a vu quel étoit Vauban à l’occasion de sa promotion à l’office de maréchal de France… C’étoit le meilleur homme et le meilleur patriote du monde, toujours occupé de l’État et du soulagement de toutes ses parties, ainsi que de l’avancement de sa gloire, avec un désintéressement parfait. Il étoit homme de grand ordre, de grand arrangement, de grand calcul. Les impôts, et encore plus la manière dont on les levoit, lui déplaisoient étrangement ; il s’appliqua plusieurs années à y chercher un remède, et crut l’avoir trouvé par le livre célèbre qu’il publia. On n’entrera point ici dans l’examen de cet ouvrage ; mais quel qu’il fût, c’étoit celui d’un excellent cœur et d’un digne citoyen. Il se crut à portée d’oser traiter cette matière par la situation où, de longue main, il se trouvoit avec le roi ; et en cela il se trompa en plein. Son livre fit grand bruit, goûté, loué, admiré du public, blâmé et détesté des financiers, abhorré des ministres, dont il alluma la colère. Le chancelier Pontchartrain surtout en fit un vacarme sans garder aucune mesure, et Chamillart oublia sa douceur et sa modération. Les magistrats des finances tempêtèrent, et l’orage fut porté jusqu’à un tel excès que, si on les avoit crus, le maréchal auroit été mis à la Bastille et son livre entre les mains du bourreau. Le roi, qui ne s’y put résoudre, ne laissa pas de se laisser entraîner à ce torrent, assez pour contenter ses ministres, assez pour scandaliser étrangement sa cour, assez pour tuer le meilleur des François et celui qui avoit accueilli les lauriers dont le roi avoit environné son front.


Dernière édition par le Lun Juil 09 2007, 09:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Evangéline
Administrateur Adjoint
avatar

Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Sebastien le Preste de Vauban   Sam Juil 07 2007, 11:01

Bien le bonjour cher Vauban!^^ Bienvenue sur 1663!

Avant toute chose, je tiens juste à signaler que ta présentation n'est pas tout à fait conforme au modèle de fiche que tu peux retrouver ici: http://1663.forumactif.com/Hors-Jeu-c8/Personnages-f3/A-LIRE-AVANT-DE-SE-PRESENTER-t3.htm

Wink

Ca rend la présentation nettement plus facile à lire et à cerner pour l'équipe admin. De même, généralement on préfère que les fiches soient à la 3ème personne... C'est gentil de modifier!^^

Cela dit le style m'a l'air très bon, continue comme ça! Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sebastien le Preste de Vauban
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heureusement que c'est vaste un manoir... |Sebastien|
» JEAN-SEBASTIEN ROSSBACH
» "Une petite pipe" : la dernière chanson de Patrick Sebastien choque les téléspectateurs et la secrétaire d'Etat à la famille
» les reçits de moha et toi aussi ........
» Overpelt ce 28-03-010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: Profils des anciens joueurs-
Sauter vers: