1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gottfried Liebniz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Gottfried Liebniz   Dim Juil 22 2007, 22:54

Nom, prénom: Gottfried Wilhelm von Liebniz

Âge: Né le 1er juillet 1736, 28 ans en 1664

Personnage incarné: philosophe, historien, mathématicien...

Histoire:


Orphelin de mère à 6 ans, le jeune Gottfried est élevé par son père, professeur de philosophie à l'université de Leipzig. Ce qu'on appelle aujourd'hui l'Allemagne est alors constitué d'une myriade de petits états plus ou moins indépendants, et la "Guerre de trente ans" a fait des désastres dans ce pays naissant, toujours en proie aux tensions liées à la religion. Cela marquera le jeune Gottfried qui se révèlera plus tard être un partisan d'une église unifiée pour les protestants et les catholiques.

Après avoir appris le latin et le français, il obtient son baccalauréat en philosophie ancienne, puis entre à l'université de droit de Leipzig. Il y étudie également les mathématiques, qui ne sont encore à l'époque que médiocrement enseignées et vaguement méprisées. Il fréquente ensuite l'université d'Altdorf. En 1658, il devient docteur en droit à Nuremberg. On s'accorde à reconnaître en lui un futur grand, mais il erre de poste en poste, sans jamais se trouver vraiment à sa place. Ses succès scolaires ont contribué à faire grandir en lui un net sentiment de fierté, qui vire souvent à l'orgueil : il aspire à quelque chose de vraiment grand, à la mesure de sa personne.

C'est alors qu'il lui prend l'envie de sortir de son carcan culturel, pour gagner en recul dans son analyse de l'Allemagne naissante. Il sent naître en lui le sentiment d'appartenance à une nation, et il voit un grand potentiel de renouveau dans ce qu'il peine encore à appeler son pays ("Vaterland", la notion de filiation se retrouve un peu dans notre "mère patrie").

Il se tourne alors vers cette puissance étincelante qu'est la France, et se met en tête d'y séjourner, pour différentes raisons :

- d'une part il espère y trouver un modèle de gouvernement pour la future Allemagne,
- d'autre part il aimerait découvrir les directives de politique extérieure qui se profilent, la France de Richelieu ayant déjà suffisamment dévasté les terres du St Empire pendant la guerre de Trente ans,
- enfin il souhaite y rencontrer les éminents penseurs français de l'époque et enrichir ses connaissances dans les différents domaines qu'il affectionne, notamment les mathématiques et la philosophie.

Remontant la chaîne de ses nombreux contacts acquis pendant sa longue période d'études, il finit par trouver en la personne de Madame un mécène. Il réussit ainsi à pénétrer le monde fermé de la cour, et espère y trouver les informations qu'il cherche...

Apparence physique :

De taille moyenne, il est plutôt bel homme, mais ne soigne pas spécialement son apparence : juste assez pour n'être point remarqué en mal. C'est un intellectuel qui souhaite qu'on le remarque pour ses connaissances et son raisonnement. Il éprouve un léger mépris pour l'acharnement esthétique.

Psychologie du personnage (caractère, défauts/qualités etc...):

Liebniz est un personnage particulièrement orgueilleux, mais qui sait reconnaître la qualité de ses interlocuteurs. Il méprise la violence sous toutes ses formes. Très cultivé, et maîtrisant l'art du langage, c'est quelqu'un de convaincant et même de persuasif, si cela s'avère nécessaire...

Il est non seulement fier de sa personne, mais aussi vaguement fier d'appartenir à cette nation naissante qu'est la nation allemande. Les sentiments qui l'animent vis-à-vis de la France sont doubles : il admire la puissance de cette monarchie, et ses illustres savants, tel Descartes ; mais il ne pourra jamais pardonner le mal que les troupes françaises -entre autres- ont fait à "sa patrie" : même s'il n'en a pas vraiment souffert personnellement, outre les morts guerrières, les troupes ont véhiculé les maladies et pillé les maigres réserves des indigènes. Il nourrit donc un vague et enfoui sentiment de revanche ("Das Ressentiment", diront les Allemands bien plus tard).

Du côté religieux, c'est un électron libre du christianisme, partisan d'une église réunifiée pour les catholiques et les protestants. En ces temps troublés, cette position ambiguë divise fortement son entourage.

Il a donc un peu de mal à s'intégrer à la cour, si ce n'est auprès des autres savants et des opposants (discrets) au roi. La plupart des courtisans ne voient en lui qu'une sorte d'espion plus ou moins officiel, mais rien ne dit que ces soupçons soient justifiés... D'autant que pour l'instant, il a joui de la protection de sa puissante mécène qu'est Madame.

HJ: Voilà, j'espère que je n'ai pas oublié d'étape importante et que cette ébauche de personnage vous plaira. Je vous soumets donc humblement ma présentation Smile


Dernière édition par le Mar Juil 24 2007, 23:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Evangéline
Administrateur Adjoint


Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Gottfried Liebniz   Mar Juil 24 2007, 21:20

Bon en ce qui me concerne, comme je t'ai déjà dit par mp, je ne connait rien de la vie du personnage, hormis quelques citations apprises par coeur à caser dans un sujet de bac! Razz (d'ailleurs je me demande si le texte sur lequel j'avai planché n'était pas de lui... Razz bref...)

Ton style me plaît, c'est clair et précis, tu ne noie pas le poisson mais en même temps, il a assez d'eau pr s'ébattre joyeusement, bref tu as mon CHECK! Wink

PS: Baccalauréat... Si mes souvenirs sont exacts ça nous vient de Napo ça non?! Peut-être qu'il a choppé ça aux Prussiens remarque... Enfin bon ça m'a juste fait tiqué! Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Racine
Administrateur Adjoint


Nombre de messages : 1212
Age : 30
rang : Dramaturge
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Gottfried Liebniz   Mar Juil 24 2007, 21:52

Je trouve également le style agréable : Bienvenue sur 1663 et check #2 !

_________________
"L'amour n'est pas un feu qu'on renferme en une âme :
Tout nous trahit, la voix, le silence, les yeux ;
Et les feux mal couverts n'en éclatent que mieux.
"

Avatar by Golden Fish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Invité
Invité



MessageSujet: Baccalauréat, kézako ?   Mar Juil 24 2007, 23:00

Merci à vous deux pour votre aval, je vais de ce pas traîner sur les forums pour m'imprégner de l'ambiance et préparer mon premier post :)

Petite note pour Evangéline, le baccalauréat sous sa forme (plus ou moins) moderne a bien été introduit en France par Napoléon Ier, mais le mot n'est pas de lui : dans la vieille Europe, c'est un terme en vigueur depuis les environs du XIIIè siècle (souvent sous la forme "Bakkalaureus") qui désigne le premier diplôme obtenu par les étudiants (peu nombreux à cette époque...). L'étymologie est douteuse, mais on reconnait assez sûrement le "laureus" (laurier) latin. Etant un farouche adversaire de l'anachronisme, je m'en serais voulu d'en faire un gros dès ma présentation ;-)

PS1 : pour info, à la première édition du baccalauréat "nouvelle formule" en 1809, seuls 31 bourgeois sont ressortis avec leur diplôme, que de progrès depuis dans la diffusion de la culture...

PS2 : Si vous voulez un anachronisme de compétition : si vous avez la "chance" de regarder le récent film "Alexandre", vous pourrez vous apercevoir que le précepteur (Aristote ?) enseigne la géographie à Alexandre avec une carte géante où les noms des contrées sont en anglais. Quelqu'un a-t-il vu pire ?

Amicalement,

Rémi.


Dernière édition par le Mer Juil 25 2007, 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gottfried Liebniz   Mar Juil 24 2007, 23:27

Bonjour à vous et bienvenu.

PS2:Je vois pas le problème. L'anglais n'est-il pas la "Lingua Pura"? La langue de la science libre?

Malheureusement quand je vois un film je ne passe pas mon temps à chercher des défauts avec un microscope, un film ne doit pas être parfait car les fautes sont humaines et les films sont fait par des humains. Je trouve qu'un telle travail necessite un minimum de respect et s'acharner sur des telles détails si ridicules c'est après moi manquer de respect, si les acteurs porteraient des montres je serais d'accord avec vous mais pas à ce niveau là.

Les films sont comme les tableaux, seul l'ensemble compte et mérite jugement car l'effet voulu s'exprime avec la concordance de tous les differentes parties. Beaucoup d'effets surviennent qu'en regardant de loin et en regardant l'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Gottfried Liebniz   Mar Juil 24 2007, 23:31

L'ensemble du film Alexandre ne mérite pas le respect






whistle

Enfin selon moi...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gottfried Liebniz   Mar Juil 24 2007, 23:35

Je l'ai même pas finit de regarder, j'ai arrêté de le voir quand les elephants indiencs attaquaient. Après moi il lui manque d'histoire et d'un fil rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Racine
Administrateur Adjoint


Nombre de messages : 1212
Age : 30
rang : Dramaturge
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Gottfried Liebniz   Mar Juil 24 2007, 23:37

Colin Farrell - Mêches Blondes Poweeeerrrrrr ! Expldrrrrr ! Je ne fais que passer whistle

_________________
"L'amour n'est pas un feu qu'on renferme en une âme :
Tout nous trahit, la voix, le silence, les yeux ;
Et les feux mal couverts n'en éclatent que mieux.
"

Avatar by Golden Fish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gottfried Liebniz   Mer Juil 25 2007, 00:10

Mon cher Charles, je vous rassure, je ne passe pas non plus mon temps à chercher la petite bête. Mais cet anachronisme m'a paru tellement gros quand j'ai vu le film, qu'il m'a tout de suite sorti de l'intrigue, et ça c'est une faute grave pour moi. C'est toutefois très subjectif, je le reconnais ;-)

Je suis entièrement d'accord avec vous, l'impression générale prévaut sur le détail, mais ce dernier ne doit pas vous gâcher ladite appréciation globale, c'est ce qui s'est passé pour moi avec ce film, comme pour d'autres oeuvres. Mais encore une fois, c'est un jugement personnel :)

Quant à l'anglais "lingua pura" vecteur de culture globale, je le conçois différemment. Il est indiscutablement agréable de pouvoir communiquer à l'échelle mondiale, mais il faut se garder de tout sacrifier à l'anglais, notamment les identités et cultures locales. Encore un peu et nous allons débattre de mondialisation ;-)

Je sais que beaucoup ne partagent pas mon avis, mais je suis un partisan des efforts comme ceux de Mel Gibson de retrouver une part de vérité historique à travers l'usage de la langue originale. La recherche d'une immersion historique, c'est d'ailleurs ce qui m'a amené à ce forum.

J'espère avoir précisé ma pensée avec ces quelques lignes, et ne pas avoir fait trop de hors sujet dans ce topic de présentation :)

Cordialement.

PS : je ne sais trop où me diriger pour mon premier post, quelqu'un veut-il en créer un avec moi pour que je fasse mes premières armes ? Charles, il serait amusant que nos personnages respectifs débattent d'affaires culturelles plus tard dans le jeu ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gottfried Liebniz   Mer Juil 25 2007, 18:05

Je vous conseille La cour du cheval blanc.

Ca me semble être un bon lieu pour débuter.

Pour ma part je serais prêt à faire en sort que nos deux personnages se voient propulsé dans un beau débat. Je pense que ça promet d'être interessant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gottfried Liebniz   Aujourd'hui à 02:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Gottfried Liebniz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Just remember the last day / Gottfried & Emma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: Profils des anciens joueurs-
Sauter vers: