1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une atmosphère pesante...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une atmosphère pesante...   Mer Juil 25 2007, 23:20

En cette fin de journée particulièrement froide et grise, un cavalier apparut dans la cour du Cheval Blanc. Il avançait au pas, ayant attelé à son propre cheval un baudet lourdement chargé. Un énorme bissac pendait en effet de part et d'autre du dos musclé du gris animal, qui pourtant gardait fière allure et n'en paraissait point incommodé. On avait également ficelé tant bien que mal une grosse malle sur la croupe de l'animal, qui décidément devait être de constitution fort solide. L'homme arrêta ses bêtes au pied d'un mur. Il venait de mettre pied à terre quand un valet sortit pour s'enquérir de l'identité du nouvel arrivant. Gottfried se retourna, toisa le valet pendant quelques instants, puis dit avec froideur, dans un français fluide, mais avec un très léger accent germanique :

- Faites dire à Madame que son humble serviteur Gottfried Wilhelm von Liebniz est arrivé. Je la rencontrerai dès qu'elle le souhaitera.

- C'est Madame elle-même qui m'a demandé de m'occuper de vous à votre arrivée. Elle a ajouté que vous seriez certainement éreinté après votre voyage depuis Nuremberg. Elle m'a demandé de veiller à ce que vous soyiez conduit à vos appartements, pour que vous puissiez vous reposer. Elle vous retrouvera plus tard.

Content de mériter une telle attention de la part de son mécène, Gottfried se sentit flatté, mais ne montra point de satisfaction extérieure, il continua de sa voix grave et froide :

- Et bien, Madame a été fort avisée de vous assigner cette tâche. Je ne suis pas mécontent de pouvoir prendre quelque repos. Prenez grand soin des bagages de l'âne, ils me sont infiniment précieux, au moins autant que l'âne lui-même, qui n'a point démérité sa ration d'avoine de ce soir.

L'homme avait prononcé ces mots avec lassitude, mais le valet sourit et promit de prendre soin des bagages et du baudet. Il fit signe à trois autres qui accoururent pour s'occuper des charges. Le premier, court de taille mais large d'épaules, entreprit joyeusement de porter le bissac tout seul. Ses deux collègues le lui portèrent autour de l'encolure, mais sitôt qu'ils le lâchèrent l'Hercule s'écroula dans un fracas étourdissant.

Gottfried et le premier valet, qui montaient déjà les marches du perron, se retournèrent et le valet ne put retenir son rire voyant le fanfaron écrasé par le bissac, d'où s'étaient échappés quelques livres. Mais tout de suite, voyant que l'homme restait de marbre froid, le valet se redressa, un peu penaud.


- A la décharge de mon collègue, il est vrai que l'atmosphère est pesante, lâcha-t-il, décidément bien impertinent.

Et c'est alors que les commissures des lèvres de Liebniz se plissèrent, dévoilant sur ses joues de larges fossettes, et il éclata d'un large et bruyant rire après le bon mot du valet.

- Tu es chaudement habillé mais tu n'as pas froid aux yeux et tu as de l'esprit, j'aime ça, dit Gottfried en reprenant son air grave. Comment te prénommes-tu ?

- Pascal, Monseigneur.

- Fort bien, Pascal. Si Madame y consent, je souhaiterais que tu sois mon nouvel assistant. J'aurai grand besoin de quelque valet pour les basses tâches, et pourquoi pas pour deviser...

Les deux hommes se regardèrent, se sourirent, et Gottfried vit une étincelle d'approbation traverser le regard du valet. Ils finirent ensuite de monter les marches pour entrer au château.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien de Chastignac
Administratrice


Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: Une atmosphère pesante...   Jeu Juil 26 2007, 13:41

[LOL!! Je tiens tout particulièrement à applaudir le bon mot de ce cher Pascal ! w00t ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une atmosphère pesante...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Atmosphère de coup d'état
» Mystérieuse atmosphère
» L'amour est une fumée faite de la vapeur des soupirs ? Hélène & Lilieth
» Tayuya & Shitaku Hayate VS Orochimaru & Eclyspia
» Il faut détendre l'atmosphère HOT ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: