1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jeux d'esprit et jeux d'adresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Evangéline
Administrateur Adjoint


Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Jeux d'esprit et jeux d'adresse   Dim Mai 27 2007, 20:34

Certes non, ses adversaires ne pouvaient pas en dire autant! Encore que, la marquise d'Heudicourt, son adversaire la plus redoutable en fin de compte à cette table, ne craignait pas de laisser s'envoler l'argent que son mari consentait à lui octroyer comme pécul personnel pour ses folies. Un pécul sans limite comme l'était sa passion pour elle, la folie dépensière de celle-ci et son mépris pour lui.
Pour garder la face, elle aurait persévérer dans ce jeu dangereux jusqu'à ce que justement ç'eut été considérer comme de l'orgueil irrévérencieux envers la personne de sang royal. Quoiqu'il en soit, Bonne était toujours un rang en dessous de la Grande Mademoiselle et la préséance était alors la seule barrière qu'elle ne pourrait franchir.

Evangéline, elle, n'avait pas ce genre d'aisance avec l'argent d'autrui, d'autant que, pour ole coup, ne pouvant compter sur aucun époux pour éponger ses dettes de jeu, il s'agissait de son propre or qu'elle voyait fondre comme le fard sur les front des précieuses, au fur et à mesure que Montbazon multipliait les mauvais coup...
L'eau avait déserté sa gorge et la comédienne avait commencé à essayer d'étancher sa soif avec un verre de vin. Il ne fallut pas longtemps avant qu'elle comprenne son erreur et que la chaleur ambiante ne fit monter les vapeurs d'alcool directement à la tête. Elle posa son verre aussitôt que sa vue commençait à se faire moins précise et qu'elle dut se tenir au bord de la table, se composant malgré tout un air détendu et détaché.

La partie touchait à sa fin et l'issue paraissait définitivement inévitable. Pourtant, un curieux retournement de situation, bien temporaire!, s'opéra et alors que Brissac venait de rater son dernier coup, celui profita à Montbazon pour marquer quelques points tout à fait honorables.
Le petit comité de soutien applaudit de bon coeur l'agréable surprise, Brissac, beau joueur, et rappellons le accesoirement ami dudit duc, battit aussi des mains. Montbazon esquissa un sourire modeste, conscient qu'il serait de toute façon la risée du prochain salon et qu'il ne toucherait plus une canne de sitôt... Surtout si la Montpensier trainait sa morgue dans le coin et qu'elle mêlait son fiel à un jeu amical.

Bonne saisit l'occasion pour ramener un peu l'attention sur elle, celle que lui avait justement volé la grande duchesse avec son grand débalage de richesse. Elle avait également salué l'exploit de Montbazon d'un "Ah!" gai et cristallin que toute la salle dû entendre et lança:


-Vainqueur ou vaincu, je donne rendez-vous à nos deux champions à la fin des jeux dans mes appartements, ainsi qu'à tous ceux qui aiment la bonne humeur et le vin de Champagne!

Elle fut applaudit également, avec quelques réserves pourtant. Des yeux s'étaient tournés vers la figure de la Grande Mademoiselle, un nouveau défi venait d'être lancé...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jeux d'esprit et jeux d'adresse   Jeu Mai 31 2007, 15:18

Mademoiselle eut un gentil regard de detresse vers Brissac, elle savait que ce petit Duc, intrigant en diable et d'assez mediocre fortune -elle voyait beaucoup la mediocrite de fortune chez les autres- ne la laisserait pas tomber. Ellle lui en voudrait de ne pas l'inviter a continuer a jouer a domicile avec la petite marquise.
Elle se passionnait pour la partie qui marquait le retour, son retour a la cour, et esperait que les potins du lendemain evoqueraient, ou mieux jaseraient a n'en plus finir sur le tour de la Monpensier a madame d'Heudicourt.
Elle mourait d'envie de continuer son jeu, se moquer un peu de ce qui n'etait qu'une coquette ex-favorite, qui plus est ephemere de son royal cousin.
Son regard ne quittait pas Brissac, qui n'etait surement pas duppe de cette invitation... a lui de choisir son camp.
Elle cacha son envie derriere un fort elegant jeu d'eventail. Sa supplique ne s'adressait qu'au seul duc... du moins le pensait-elle.
Elle n'adressa aucun signe a Bonne d'Heudicourt qui en eut ete trop heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Evangéline
Administrateur Adjoint


Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Jeux d'esprit et jeux d'adresse   Jeu Juin 14 2007, 12:54

[Pardon pr ce retard! Wink]

Il était notoire que le flamboyant duc _car il était toujours bien fringuant le Brissac!_ et la jeune marquise d'Heudicourt entretenaient quelques commerces d'une nature bien peu avouable, si parler de chair brûlait la langue, on hésitait point à glisser le mot de "coquetterie" dans les salons...

Bref, alors que la Grande Mademoiselle tournait ses yeux vifs vers son champion, son appuis pourrait-on dire pour le moment, ceux de Bonne se faisaient de velours, apparaissant et disparaissant à intervalles réguliers et langoureux derrière son rideau de cils clairs. Avait-elle compris quel coup de maître allait tenter la duchesse? Personne hormis elle ne serait bien en mesure de le dire... Brissac, encore moins qu'un autre!

Faisant mine de réfléchir à son prochain coup, il laissait son regard perdu flotter entre son désir et sa raison: d'un côté l'appel criant et brûlant de sa nature d'homme, de l'autre ce sixième sens, s'il en est, que l'on retrouverait chez tous les courtisans digne de ce nom _et qui finirait presque par l'emporter sur le premier, c'est dire sa puissance!_ qui lui faisait reconnaitre entre mille une amitié profitable d'une mésalliance...

Alliés par le passé, ce serait faire un affront impardonnable et irréfléchi que de refuser cette main tendue par la cousine du Roi. Aussi préféra-t-il le risque de ne jamais voir la couleur des jupons et des draps de la jolie marquise... Ce qui nous amène à observer un autre trait de caractère essentiel chez le courtisan qui se respecte: le sens du sacrifice... Razz Et il en fallait pour choisir la Grande Mademoiselle au visage sans beauté mais à la main longue plutôt qu'aux sirènes de la jeunesse et de la passion...

Brissac, esquivant le poids de tous ces regards sur lui, joua son dernier coup et répondit, presque tremblant, pourtant un léger sourire sur les lèvres:


-Madame la duchesse, il vous faudra nous épargner de nouvelles mises! Je ne saurais parier sur le nombre de bulles dans ma coupe!

L'émotion lui fit presque râcler la flèche sur la table de jeu, mais le coup fut, comme d'habitude, parfait. Tout autour, un éclat de rire agita la petite assemblée qui s'était encore grossie depuis l'arrivée de la Montpensier. Même Montbazon en oublia sa cuisante défaite et rit de bon coeur et Evangéline ses précieuses économies qui partaient en fumée...

Bonne en revanche ne desserra pas les lèvres. Son regard qui fixait jusque là Brissac se détourna et en un bruit sec, son éventail se déploya comme pour lui signifier son congé immédiat.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jeux d'esprit et jeux d'adresse   Mar Juil 03 2007, 08:44

[je suis de retour ce matin après ces longues vacances et vais ranimer mes personnages...]


Elle suivait le jeu de la petite Heudicourt, ce jeu qu'ont toutes les coquettes groupe fort répendu à la cour, groupe dont la jolie "marquisette" faisait partie. Elle admirait le regard insistant de la trop belle, ses beaux yeux de biche qui disaient à Brissac "si je compte pour vous, si vous voulez mes faveurs, montrez le".

Elle voyait le toujours vaillant Duc hésiter entre la puissance, la fortune, l'influence et la beauté... En elle-même, il n'y avait que peu de doutes sur l'issue de cette confrontation muette. Elle connaissait sa cour, elle connaissait la mentalité de tout bon courtisan. Entre les choix posés, il n'y avait guère de réel choix. Elle voyait sa si charmante rivale jetter sur le tapis son dernier atout alors que le pli était déjà gagné, elle la trouvait pathétique mais admirait cet esprit de combat, ce côté "je ne dépose pas les armes" de mme d'Heudicourt.

Elle attendait la victoire, attendait de voir ces jeunes péronnelles perdre une partie non négligeables de leurs revenus et pensions... Elle n'avait jamais eut aucun scrupule à mettre en avant sa richesse et son rang, tout deux de premier ordre, elle n'avait la chance d'avoir fraicheur de teint, sein ferme et rond et taille dont on disait merveille. Sa richesse, son rang de princesse de sang étaient revanche sur la nature , elle n'hésitait donc jamais à s'en servir, ce ne sont choses qui s'usent... tant que grâce dure.


Elle éclata de rire à la saillie du encore fringant Duc de Brissac, elle eut envie de se jetter à son cou pour lui avoir donné cette première victoire marquant son retour à la cour... il va de soit qu'elle reteint son geste, doutant fort qu'il eut plu au Duc. Malgré cette reteue de bon ton, elle avait sur Brissac un regard neuf.


C'est vrai qu'il est encore frinant ce Duc, quel age peut-il donc avoir, peu ou prou le mien... peut-il faire un parti envisageable ? Uhm ce serait mésalliance, une princesse de sang convolant avec Duc... Est-il pair de France...

Prise dans ses pensées, elle ne remarqua pas la sortie de l'Heudicourt, cette péronnelle après un tel camouflet infligé en public pouvait-elle encore exister ce soir ?
Revenir en haut Aller en bas
Evangéline
Administrateur Adjoint


Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Jeux d'esprit et jeux d'adresse   Sam Juil 07 2007, 23:21

Evangéline avait bien remarqué du coin de l'oeil _défaut professionnel sans doute_ le manège de Bonne et sa déconfiture. Diable! Les décolleté et les tours de taille d'une rose fraîche de 24 ans n'avaient-elles plus d'avenir à la Cour? De quoi songer à une très sérieuse reconversion pour la plupart des jeunes demoiselles dans l'harem grandeur nature du Soleil...

Un hochement de sourcils amusé et discrètemment dissimulé sous un éventail brodé fut sa réaction. Oh oui elle riait bien. Pas de la pauvre Bonne, non, encore que ses minauderies de chatte avait pour le moins de quoi faire sourire...
A la vérité, elle aimait ces jeux là, ces marivaudages dirait-on près d'un siècle plus tard... Un poison savamment distillé dans la liqueur enivrante des fêtes, une crasse recouverte par les marbres et les dorures, si on était fraîchemment débarqué dans ce bain là ou bien si on avait l'âme trop sensible.

Le piquant, le sel de cette vie de prison dorée plutôt, selon les goûts de notre comédienne. On pouvait tout perdre à ce genre de petit jeux, bien plus que ce qu'elle venait de perdre au billard ce soir. Et malgré tout, lui demeurait ce goût inouï de violence contenue, de coups de sang qui devenaient miraculeusement coups d'esprit... Plutôt que de jeter le gant, jeter le bon mot. Et pourquoi ce goût là me direz-vous? Elle n'y goûtait que parce qu'elle était sûre de vaincre...
Orgueil? Oh que oui! Elle se voyait certainement bien plus forte que ce qu'elle était en réalité, les plus infâmes traîtres sont souvent bien moins dangereux que la plus enragée des harpies!

Bonne tourna les talons, suivie de sa petite troupe d'amies fidèles, pour donner ses directives à ses gens. Evangéline, elle, repartit au bras du pauvre vaincu, Montbazon, qui, promesse de champagne aidant, avait la victoire un peu moins amère.
Au milieu de plaisanteries avec son ducal cavalier, elle laissa glisser vers la duchesse un petit oeil avec un éclat dont il aurait été difficile de dire la nature. Elle inclina alors légéremment la tête en un salut, ou bien s'agissait-il d'un geste appréciateur? Félicitations pour le combat qui venait de se dérouler? Oh mais qui aurait pu dire un telle chose!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jeux d'esprit et jeux d'adresse   Lun Juil 09 2007, 08:29

Quittant ses pensés intimes, Mademoiselle était désormais une joueuse joyeuse !
Elle attira à son bras charnu le vainqueur, tout en souriant au vaincu, elle n'eut pas un eul frémissement au départ de la dépitée troupe de jeunes femmes, ne semblant pas même remarquer les doux frou frou outrés des robes et éventails en furie de Mme d'Heudicourt et de ses fidèles...
Brissac devait regretter son choix, le puissante Demoiselle fendait la foule comme un canon tirant des tours de la Bastille...

Elle veilla néanmoins à ce que Montbazon soit de son triomphe diu moment, encourageant d'un franc sourire ce dernier à les accompagner vesr le champagne dontr les bouteille, sur un geste commençaient à s'ouvrir. Medemoiselle n'en voulait pas à Montbazon, et le souhaitait bon perdant, témoin de son son petit triomphe.


Elle remarqua bien sûr la jeune femme, belle, et bonne perdante qui accompagnait l'ex-joueur. Elle pris, toute à sa joie, le regard de la donzelle comme un hommage à sa vaine victoire, vaine pour l'histoire, certes mais si importante pour la royale cousine.

Prennant la première coupe, elle la tendit au vainqueur du jour...


- Au maitre du billard, à celui qui m'offre ma première joie du jour, fêtant ainsi mon retour en cet endroit si plaisant...


Prennant la deuxième elle en fit offrande à la jeune femme.


-Et cela va de soit, à la beauté, grace qui ne m'est pas donnée, mais que chacun ici sait reconnaitre, et dont chacun reconnait la valeur...


Ou se situait le compliment, ou commençait l'ironie ? Lle jeu de Cour était sans fin, vain, léger, plaisant, décidant de la place de chacun, faisant et défaisant des situations.
Revenir en haut Aller en bas
Evangéline
Administrateur Adjoint


Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Jeux d'esprit et jeux d'adresse   Mar Juil 10 2007, 08:41

Evangéline qui sortait à la suite de Montbazon vers les appartements de Bonne, sentit le bras de celui-ci l'attirer dans une toute autre direction. Elle fit volte-face et se retrouva avec en face d'elle la Grande Mademoiselle qui lui tendait amicalement une coupe.Son sourire, s'il se voulait amical et franc, Evangéline le vit surtout carnassier.

Il ne lui avait pas fallut beaucoup plus longtemps que ces quelques pignées de minutes à la table de jeu pour savoir que la duchesse était une lionne dans la fosse de la Cour. Qui était bien forcée de marcher encore la queue basse, mais qui jubilait de cette première victoire de retour.

Plus que sa victoire au jeu, c'était celle sur la marquise qui la transportait. Et plus encore que cette victoire sur la fraîcheur et la beauté, c'était aussi celle de sa personne sur tous les courtisans qui se gaussaient de son exil.
Pour avoir une certaine expérience de la Cour et de comment les esprits y fonctionnaient, sachant qu'une invitation ne s'y refuse pas, la Grande Mademoiselle devait être bien sûre d'elle pour s'afficher ainsi avec tant de superbe. Sans aucun doute fallait-il alors la compter dans ses amis que dans ses ennemis, enfin lorsque je parle d'amitié... vous me comprenez!

La seconde phrase lui semblait adressée et effectivement elle avait un goût doux-amer. Quelle valeur? Vu son triomphe sur madame D'Heudicourt ce soir, on aurait été de dire "pas grand chose" et c'est ce parti là qu'adopta Evangéline en se saisissant de la coupe après une révérence:


-Vanité. Tout comme le jeu d'ailleurs. Un jeu qui pourtant nous aura régalé ce soir et nous aura réchauffés dans la rigueur de l'hiver, et la voilà bien sa valeur en fin de compte! A vos grâces, Altesse, et à ces messieurs... Vous nous avez divertis comme jamais!

La phrase s'adressait aux ducs mais elle aurait presque pu lever son verre également à la duchesse et à Bonne, utilisant la même phrase...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jeux d'esprit et jeux d'adresse   Mar Juil 10 2007, 12:41

Mademoiselle était toute joyeuse, elle n'avait pas le triomphe modeste. Il va de soit qu'elle réalisait que cette "victoire" ne valait pas citation dans l'Histoire et savait que même les chroniqueurs zélés de la Cour ne la retiendraient pas.
Mais, bon, de retour depuis si peu, elle savourait de faire parler un peu d'elle ou au pire de faire remarquer qu'il faudrait faire désormais avec elle. Les membres de la famille royale se devaient d'exister en ce lieu. Monsieur avait trouvé l'extravagance pour exister, Anne Marie Louise n'avait elle pour seul moyen d'exister que son agressivité et son argent, deux arguments de choc, employés par une guerrière redoutable.

Elle souriait à tous, s'accrochant toujours au bras de Brissac qui ne s'en tirerait pas comme ça. Les "pops" des bouteilles attiraient d'éternels pique-assiettes au buffet...

La déclaration modeste mais enjouée de la charmante compagne de Montbazon la fit revenir sur terre.
Elle ne s'était pas vraiment intéressée à la donzelle, elle s'était juste un peu agacée de la voir si belle. En effet être belle n'était-ce pas la déclaration de guerre à Mademoiselle ? Bon, il arrivait à Mademoiselle Anne Marie Louise d'Orléans, duchesse de Montpensier de voir en une jolie fille autre chose qu'une ennemie, surtout si cette dernière faisait un premier pas.
La déclaration de la belle, insistait sur l'amusement, du jeu, mais de quel jeu : du billard ou de la joute ? Voilà qui lui plaisait ...

Elle voulu donc lui montrer de l'intérêt ce qui pour elle signifiait que la grâce de son Altesse vous touchait.


- Je suis heureuse, mademoiselle que nous vous ayions divertie. Vous m'en voyez flattée ! Sachez, en toute confidence, qu'il y avait fort longtemps que je ne m'étais autant réjouie... il y avait longtemps que je n'avais vu autant de jeu, d'intelligence et de beauté, mais cette magique combinaison n'existe qu'ici non ?

Mais je manque à tous mes devoirs et je ne me suis présentée à vous, je suis Anne Marie Louise d'Orléans, duchesse de Montpensier, maraine et cousine de Louis le quatorzième ...
elle eut un rire un peu fort ... et vous même ?
Revenir en haut Aller en bas
Evangéline
Administrateur Adjoint


Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Jeux d'esprit et jeux d'adresse   Lun Juil 16 2007, 12:15

Les présentations étaient-elles donc bien utiles? Non, à vrai dire, mais la Cour reste la Cour et seul le Roi sans doute pouvait se dispenser de ces usages. La présentation... Peut-être un des seuls moments où il n'y avait possibilité de mentir ici, la suite en laissait tout le loisir.

La Grande Mademoiselle sembla décidée à lui prêter attention. L'exercice était délicat comme je l'ais dit précédemment, car si elle était duchesse, elle n'en restait pas moins frondeuse et son retour en grâce aussi soudain fut-il, devait être considéré avec déférence, mais point sans méfiance.

Mais pour une courtisane de modeste condition _je m'entend, par rapport à la débauche de luxe des ducs_ et comédienne de surcroît, une amitié des Grands, quelle qu'elle fut n'était pas à balayer d'un revers de la main. Que Bonne fasse ses grands airs, elle le pouvait sans doute. Mais pas question de se faire trop d'ennemis à la Cour pour Evangéline, et surtout pas haut placés!

Elle s'inclina donc dans sa plus belle révérence, pour la énième fois de la soirée. Ce faisant elle se prit à songer aux paroles de la Monpensier: marraine du Roi... Eh bien! Contrairement à ce que l'on s'employait à faire passer dans les esprits de la plèbe, les fées ne s'étaient pas penchées sur le berceau du bon souverain, loin s'en fallait!
Il n'y avait bien que la pensée que l'Etiquette et la bienséance ne pouvaient aliéner. Penser l'un et dire tout son contraire, ça nétait même plus un exercice de style, mis un mode de vie.

Courbée, elle se présenta donc comme l'invitait la Grande Mademoiselle:


-Evangéline, comtesse de Montberry et de Beaulieu, comédienne au service du grand Molière, mais servante de notre bon Roi avant tout...

Le CV était certes moins impressionnant, la duchesse le savait bien et après tout, rien de bien étonnant, les personnalités de rangs égaux ou supérieurs se comptaient sur les doigts d'une main.

Montbazon qui se pouvait permettre un peu plus d'aisance glissa:


-Mes amis, ne devrions nous pas faire honneur à notre hôtesse qui nous attend dans ses appartements? On doit nous chercher et se demander si la folie du jeu ne nous a pas reprise!

Le mot fit rire Brissac et Evangéline et à vrai dire, aucun des deux ne souhaitait faire faux bond à la marquise d'Heudicourt. Le premier surtout qui espérait déjà faire un retour dans ses petits papiers...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jeux d'esprit et jeux d'adresse   Lun Juil 16 2007, 13:57

Vraiment la jeune femme lui plaisait, quand elle avait son petit quart d'heure de gloire tout plaisait à la Duchesse... Ce qui lui plaisait en elle ? Qu'elle n'eut pas ralliée Heudicourt et son poulailler, qu'elle eut une once d'humour et d'esprit... Noble et comédienne ? Pourquoi pas, la comédie était innée chez les titrés, on l'apprenait dès le berceau. Ce n'était néanmoins pas la spécialité de Mademoiselle, qui, à l'instar de son Père, le bon Gaston, avait des franchises dangereuses. Elle les avait payées cher, très cher ses franchises et ses prises de position. Ce retour en grâce avait un côté "sursit" fort déplaisant, elle le savait et ne doutait pas un instant que tout le monde le sache...

- Enchantée de faire votre connaissance, mademoiselle de Montberry... Je ne connais pas bien monsieur Molière mais certains en disent du bien ... d'autres moins. Il faudra m'inviter à voir une de ses pièces que je puisse me faire un jugement personnel. Je ne le crois pas très bien en cour, bien qu'aillant des partisans, une aide de ma part pourrait le servir... Quoi que ...

Elle eut un rire assez disgracieux et se tourna vers Montbazon dont l'aisance ne la comblait pas de bonheur.

- Montbazon, vous ne sauriez m'abandonner à des réjouissance solitaire et retirer de ma vue la votre charmante compagne... cela ne serait pas cordial...

Elle insista sur ce "cordial" qui se prononçait comme loyal...

- Sachez que je venais juste de décider de renoncer à la dette de mademoiselle de Montberry et pensais qu'elle pourrait m'en remercier en m'offrant quelques instants de son temps...
Bien que, y pensant, ne serait-il pas agréable à cette si chère d'Heudicourt de voir arriver en ses appartements plus de monde, plus de champagne... les réjouissances sont si rares en ce moment que je suis certaine qu'elle en serait enchantée !


Certainement, madame la Marquise raffolerait de ce genre de surprise... Mademoiselle avait du mal à sérieux conserver, elle imaginait la tête de de cette si chère Bonne face à elle dans ses propres appartements ...
et avait une quasi irrepressible envie de rire aux éclats.
Revenir en haut Aller en bas
Evangéline
Administrateur Adjoint


Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Jeux d'esprit et jeux d'adresse   Mar Juil 17 2007, 22:19

La Grande Mademoiselle était bien décidée à éclipser la marquise en lui volant les deux vedettes de la soirée, cela paraissait évident! De toutes les façons, quoi qu'elle eût pu faire ce soir, Bonne d'Heudicourt, même avec sa plus belle parure et ses si jolies boucles rousses divinement parfumées, n'aurait jamais pu attirer plus les regards que la duchesse de Montpensier, avec ses formes bien peu avantageuses certes, mais que les courtisans regardaient comme si elle s'était relevée de la tombe!
Ca oui, le Roi pouvait faire des miracles, et le retour de la fille de Gaston d'Orléans à la Cour, c'était au moins aussi fort que la guérison des écrouelles!

Si nous revenons à la conversation que lui tenait la duchesse, il lui sût bien un peu mal d'entendre son discours sur Molière. Non, elle n'avait pas tort, il avait des détracteurs, les dévôts notamment à qui l'ont devait les attaques les plus virulentes, mais outre ces maniaques du chapelet toutes et tous s'accordaient à trouver son verbe plaisant. Après tout, il plaisait au Roi...
Bref, on peut s'accorder pour dire que son jugement personnel n'était pas très objectif et elle ne se risquerait certainement pas à l'émettre au nez et à la barbe de la Montpensier! Elle hocha simplement la tête et badina:


-Ainsi va le monde. Les artistes sont des fous de leur vivant et des génies une fois morts!

Puis en exécutant encore une fois une courbette, la Montberry glissa:

-Si Son Altesse me le permet, je souhaiterais lui soumettre ceci: que nous passions ce qu'il reste de la soirée chez notre amie _le terme était dit sans ironie, quoique bien pensée_ qui nous attend et que, le jour qu'il lui siera, Son Altesse me laisse monter devant elle une petite représentation privée avec l'aide de monsieur Poquelin, afin qu'elle puisse arrêter son opinion sur l'homme et son oeuvre...

Finalement, elle se redressa, encore, et les reins en compote cette fois... Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jeux d'esprit et jeux d'adresse   Mer Juil 18 2007, 08:23

La petite lui plaisait vraiment ... le "notre amie" qui valait pour le jeune Montberry arracha un sourire peu gracieux mais terriblement sincère à la Duchesse de sang.

- Ma chère comtesse, votre voix est d'or ! Il va de soit que j'agrée à vos deux propositions, profitons en ce moment même de la première et accordons nous fête chez cette bonne Marquise... Notre amie en sera enchantée, je crois ! Le terme d'amie était certainement exagéré, amis elle le disait avec une telle délectation qu'un étranger aux incidents d'il y a quelques minutes eut pu le croire.

Quand à votre proposition, concernant monsieur Poquelin et ses pièces, il va de soit que m'étant un peu éloignée des centres des plaisirs ces derniers temps, je n'ai pu me faire une opinion sur ce que certains voient comme potacheries, d'autres comme blasphèmes et enfin certain que j'estime un peu plus comme réels chefs d'oeuvres. Je n'attendrai pas la mort du maître pour le voir... ce erait fort dommage, et vous serez mon intermédiaire pour monter représentation, qui pourrait se faire en mon château de Montpensier... Nous en reparlerons, toute belle.

Elle avait lâché le bras de Brissac, soulagé de récupérer intact son précieux membre, pour prendre à la place celui de la Montberry... en toute amitié.
Et d'un geste large, elle invita les présents à les suivre pour la cérémonie du martyr de Bonne d'Heudicourt, peu sainte mais en bonne voie de subir un traitement que peu pouvaient lui envier. Il va de soit que les présents se faisaient joie de voir la tête de la Marquise voyant arriver une Demoiselle triomphante au bras de son amie, accompagnant les deux joueurs et toute la bande de fêtards opportunistes. Beaucoup en riaient d'avance. Etonnant phénomène que cette femme, membre éminent de la famille royale, que ses choix avait "éloignée des centres des plaisirs quelques temps".
Revenir en haut Aller en bas
Evangéline
Administrateur Adjoint


Nombre de messages : 616
Age : 30
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Jeux d'esprit et jeux d'adresse   Jeu Juil 19 2007, 19:52

[est ce que tu souhaites qu'on fasse effectivement un rp en salon ou qu'on s'arrête là, ou bien as-tu d'autre idées?! Wink]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jeux d'esprit et jeux d'adresse   Ven Juil 20 2007, 12:14

[ je vois assez un p'tit RP chez Mme d'Heudicourt, j'espérais que certains autres s'en mèlent mais nous pouvons continuer toutes les deux, pas d'autre idée de mon côté, bon week-end !]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jeux d'esprit et jeux d'adresse   Aujourd'hui à 01:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Jeux d'esprit et jeux d'adresse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Jeux de plateau et jeux de cartes: la ludothèque des joueurs
» JDR virtuel Sondage special MRP
» le jeux du sam... sam'dit !!
» [21/11/09] AMidi Jeux Centre Culturel Liévin !
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: