1663 : Face aux Feux du Soleil

Changez l'Histoire de France, personnifiez votre héros...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Appartement de Mme de Laguiole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soraya M
Invité



MessageSujet: Appartement de Mme de Laguiole   Mar Juil 18 2006, 17:07

Soraya pénétra dans les appartements de madame de Laguiole.
Celle-ci semblait absente. Elle en profita pour rédiger quelques courriers pour madame.
L'appartement de la place des Vosges était grand.

Dans l'entrée, on trouvait un grand séjour avec cheminée en marbre et en pierre de Valognes.
Un bahut à deux corps décoré de scènes historiques et doré à la feuille d'or.
On pouvait découvrir sur le mur, une grande tapisserie "Le jugement du Roi Salomon".
Deux chaires à bras tapissés (fauteuils), dénommés "à la reine. Décoré d'une scène romantique avec au centre un oiseau sur un arbre et sur les côtés un chien, et un autre oiseau qui prend son envol, le tout parsemé de fleurs et richement encadré d'une arabesque vieil or.
Dans la chambre.
Une haute armoire.
Deux autres chaires à bras, tapissés identiques à ceux du salon.
Un double lit à baldaquin.
Le bureau plat à quatre pieds en chêne, avec dessus, une paire de vases en porcelaine de Sèvres bleus.
Les murs étant couvert de tapisseries et passementeries bleues, la couleur préféré de madame.
Enfin une coiffeuse en chêne avec un grand miroir. Avec, près d'une cheminé identique à celle de l'entrée, mais plus petite.
Madame ne saurait tarder, la nuit commençait à tomber. Soraya rajouta quelques bûches, vu le froid qu'il faisait dehors.
Se rendis dans le cabinet de toilette, séparé de la chambre par un paravent. Alluma la cheminée et prépara de l'eau à chauffer. Un bain ne serait certainement pas de trop pour Madame. Soraya plongea quelques herbes aromatiques dans l'eau.
L'eau était juste chaude à point quand elle entendit madame rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Dim Juil 23 2006, 14:49

Sa dame de compagnie était vraiment une perle ! Un bain, juste ce dont elle avait besoin.
Elle se mit à tout raconter à Soraya. Le charme, le sourire, le côté un peu timide. Son amie devait la prendre pour une folle.
Au début, Soraya avait fait une moue de reproche. Mais maintenant elle s'était laissé atteindre par la joie d'Aurore.
Elles riaient comme deux sottes en parlant de David de Verchères.
Puis Aurore lui apprit qu'elle était maintenant Baronne.
Soraya en laissa tomber la robe qu'elle tenait en main. Fit une grande révérence devant madame la Baronne.

Elles éclatèrent de rire.

Soraya lui demanda ce que cela changerait pour elles.

-Rien a priori. Juste que j'aurai certainement mes entrées à la cour, où les louves sont pires que les hommes à ce que l'on dit.
Il va falloir que je fasse attention de ne pas mettre mon poing sur la figure de la première duchesse qui me cherche. Ça ne serait pas convenable venant d'une baronne.


Les deux femmes rirent.

-Pour toi rien, tu restes ma dame de compagnie Soraya, juste que je t'augmente. Je ne sais même pas combien de rente touche une Baronne. On verra bien.

-Vous croyez que ça touche une rente une Baronne ?

-Je n'en sais rien en fait, Soraya.

Décidément, elles n'arrêtaient pas de rire.

-Mais toi Soraya, tu crois que je ne t'ai pas repéré ?

Soraya la regarda avec un petit air étonné.

-Repéré ?

-Oui, ce monsieur de la Bruyère, tu ne lui aurais pas fait les yeux doux ?

-Ho ! madame ! Je suis une jeune fille ! Et puis c'est un monsieur !

-Oui, moi aussi...je suis une jeune fille. Pourquoi tu aurais préfère que ce soit une dame ?

Elles furent prisent d'un fou rire.

Elles passèrent la soirée à rire et plaisanter ainsi. Puis, allèrent se coucher.
Revenir en haut Aller en bas
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Mar Aoû 22 2006, 23:10

Aurore pénétra dans sa chambre, suivie de Soraya. Se laissa tombé sur son lit. Elle était fourbue.
Ha enfin retrouvé son chez elle, ses meubles, son Paris. Mais surtout David. Que diable savait ce qu'il s'était passé depuis son départ dans Paris.
L'avait-il oublié ? Elle connaissait si bien les hommes, qui plus est les mousquetaires.
Il était trop tard pour aller traîner du côté du quartier des mousquetaires. Et puis le voyage l'avait trop éreinté.
Après un bon bain, une bonne nuit de sommeil, demain elle serait complètement remise.
D'ailleurs, elle se douta bien que David ne tarderait à avoir vent de son retour. Toutefois, elle chargerait un laquais de lui porter un mot, dès l'aube, pour l'informer de ce retour.
Elle avait beaucoup à faire aussi, d'affaires à régler.

-Tu as l'air épuisé aussi Soraya, va donc te reposer, je ferais mon bain moi-même, met juste l'eau à chauffer.

Elle regarda Soraya lui sourire, remplir un chaudron, l'accrocher à l'âtre, puis se rendre dans sa propre chambre après lui avoir souhaité une bonne nuit.

Aurore songea à David. À quelques Espagnols qu'elle devait rencontrer. Ses paupières étaient lourdes. Elle se leva, se mira dans le miroir, se trouva en effet fatiguée.
Elle décrocha le chaudron avec précaution, remplis la baignoire avec une eau chaude sans être bouillante.
Se déshabilla après avoir vérifié que la porte était bien fermée. Puis, se plongea avec un soupir d'aire dans son bain aux herbes aromatiques, provenant des Indes.
Quelques minutes plus tard. Aurore était sortie. S'était couché et dormait d'un sommeil réparateur et profond.
Revenir en haut Aller en bas
David de Verchères
Poete


Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Jeu Aoû 24 2006, 02:32

David parcourait les rues de Paris, à la recherche de l'endroit où il avait déposé Aurore lors de leur première rencontre. Il savait directement où aller, mais il prit grand soin de faire des détours, au cas où il était suivit. Il regarda derrière lui, maintes et maintes fois, regardant chaque homme ou femme qui le regardaient passer, analysant tout ce qui pouvait être perçu comme un danger, mais il ne vit rien de bien inquétiant.

Il aperçut maintenant la maison d'Aurore. Par contre, il alla placer son cheval deux rues plus loin. En débarquant de son cheval, il prit soin d'enlever tout ce qui pouvait indiquer que le propriétaire du cheval était un mousquetaire. Regardant atour de lui pour être sûr de ne pas être vu, il plaça les sceaux royaux sous un escalier, bien caché sous la pénombre.

Ensuite, il se releva et il marcha lentement en direction de la maison d'Aurore. Il fallait croire que son uniforme de mousquetaire faisait peur aux autres car les gens changeaient de coté de rue lorsqu'ils le croisaient. Il était tard, donc les gens dans la rue étaient ceux de mauvaises réputations. Mais David n'était vraiment pas là pour eux. Il voulait s'assurer qu'Aurore se portait bien et il voulait la protéger au cas où.

Une fois rendu devant l'entrée de la maison d'Aurore, David gravit les marches rapidement et il s'Arrêta devant la porte. Il s'apprêtait à cogner, mais il sentit soudain un malaise, se demandant s'il faisait la bonne chose. Mais après quelques secondes, il se dit que cela était la bonne chose à faire puisqu'il ne pouvait dormir avec toute cette inquiétude.

Il donna alors trois grands coups à la porte. Personne ne répondit. Normal, il était tard et les gens devaient dormir dans cette demeure. À moins que David soit arrivé trop tard. Il se plaça sur le coté de la porte et il donna à nouveau trois autres coups aussi forts que les premiers. Il posa sa main gauche sur la garde de son épée et il attendit que quelqu'un vienne lui ouvrir la porte, prenant soin de regarder les gens qui passaient dans la rue. Il se mit à penser, au fond de lui:

- Vite Aurore, par pitié, viens me dire que tu vas bien, viens me rassurer. Tes bras me manquent depuis tout ce temps, viens me rassurer.

David cogna trois autres fois à nouveau et il attendit, bien appuyé sur le mur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Lun Aoû 28 2006, 11:41

Trois grands coups frappés à la porte réveillèrent Aurore.
Elle décida de laisser. Quel opportun pouvait la déranger dans son sommeil.
Puis trois autres. Elle se leva enfin. Prit sa rapière, qu'elle camoufla sous une robe de chambre élégante.
Dans le hall, elle croisa Soraya, un chandelier à la main, prête à frapper l'intrus, qui, pour la troisième fois s'impatientait.
Aurore se décida à ouvrir.
Ses yeux se mirent à briller en reconnaissant David.
Un grand sourire illumina son visage. Comme il lui avait manqué, elle le réalisait encore plus maintenant.

-Entre vite mon ange, tu vas prendre froid.

Elle se mordit la lèvre inférieure. Ce mot lui avait échappé.
Peu importait. Elle referma la porte, se précipita dans ses bras et sans lui laisser ouvrir la bouche, scotcha celle-ci avec ses propres lèvres.

Soraya, discrètement s'était retiré. Sa maîtresse ne risquait rien dans le cas présent.
Revenir en haut Aller en bas
David de Verchères
Poete


Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Lun Aoû 28 2006, 11:53

David entendit les verrous s'ouvrir sur la porte d'Aurore. Il fit un petit pas par en arrière et tenait sa garde plus que jamais. Mais la porte finit par s'ouvrir et il remarqua Aurore, qui se tenait là, aussi belle que le printemps malgré son air de femme endormie.

David entra après qu'Aurore l'eut invité. Il se tenait debout dans le hall et David accueillit son amour dans ses bras, en lui donnant un long et savoureux baiser. Voila si longtemps qu'ils ne s'étaient pas vu et il avait si peur de la perdre, surtout avec ce qui s'était passé ces derniers jours.

Après quelques secondes, David se retira de ce baiser et fit un sourire à Aurore. Il posa sa main sur le ventre d'Aurore et il lui dit:

- Tu sais, tu n'as pas besoin de cela pour m'obliger à t'embrasser

Il avait sentit son épée, mais il savait aussi que si Aurore avait cela, c'est probablement à cause de l'heure tardive où David avec cogné à la porte. Il porta sa main au visage d'Aurore et il enchaina:

- Tu m'as tellement manqué. J'ai eu si peur de te perdre, je crois que j'aurais eut énormément de peine si ça avait été le cas. Mais tu dois bien te demander ce que je fais ici, à une heure aussi tardive?

David lui vola un baiser furtif sur les lèvres, suivit d'une accolade. Tout allait si mal pour les mousquetaires, l'ordre ne tenait plus à rien, l'honneur était tombé à l'eau. Il ne savait à qui faire confiance, qui ne pas faire confiance. Tout en demeurant la tête sur l'épaule d'Aurore, il lui dit en la serrant fort dans ses bras:

- J'ai été attaqué par des mousquetaires ce soir, au quartier. Mais ce n'est pas tout, la femme que nous avons sauvée, elle était tenu captive par des mousquetaires également.

Il se retira de l'épaule d'Aurore pour pouvoir bien la regarder dans les yeux et lui dire:

- Tu comprends, l'ordre des mousquetaires est maintenant vraiment souillé. Il y a beaucoup de traitres, et peu d'homme de bonne foi. JE ne sais pas à qui faire confiance et de plus, je ne voudrais pas qu'il vienne ici pour te faire du tort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Mer Sep 06 2006, 06:02

- Tu sais, tu n'as pas besoin de cela pour m'obliger à t'embrasser

Aurore rit en constatant qu'elle avait machinalement pris sa rapière pour aller ouvrir, et à la réflexion de David.

-Oh on ne sait jamais, des fois que tu m'auras oubliées, ne serait-ce qu'un instant, je me serais rappelées à toi et aurait embroché celle qui t'aurait distrait, mais puisque tu es là.

Puis elle le regarda, un pli d'inquiétude se traçait sur son front, et après lui avoir emprunté un nouveau baiser, il poursuivit.

-J'ai été attaqué par des mousquetaires ce soir, au quartier. Mais ce n'est pas tout, la femme que nous avons sauvée, elle était tenue captive par des mousquetaires également.

Aurore ouvrit de grands yeux étonnés. Que pouvait-il se passer pour que les mousquetaires se mettent à se combattre entre eux ?

-Tu comprends, l'ordre des mousquetaires est maintenant vraiment souillé. Il y a beaucoup de traîtres, et peu d'hommes de bonne foi. Je ne sais pas à qui faire confiance et de plus, je ne voudrais pas qu'il vienne ici pour te faire du tort

-Comment expliques-tu cela ? C'est incroyable ! Car si l'ordre des mousquetaires est si corrompu à qui faire confiance ?

Elle se mit à réfléchir un instant.

-Et alors pourquoi ne pas faire appel aux anciens ? Ceux qui ont fait leur preuve par le passé, pour rétablir l'ordre ? Faire nommer une personne qui ai autorité pour rétablir l'ordre et supprimer la corruption ?
Ton supérieur le plus haut est-il digne de confiance lui ? Il faudrait qu'il demande-lui même audience auprès de Sa Majesté et l'en avise, peut-être te nommera'-il, toi ou un de tes comparses, dignes de confiance pour nettoyer la compagnie.
Il serait dommage que, comme le fit Mazarin, la compagnie soit dissoute pour quelques traîtres.
Revenir en haut Aller en bas
David de Verchères
Poete


Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Sam Sep 09 2006, 15:45

David écoutait les conseils d'Aurore, sa petite Aurore à lui. Elle avait de bons conseils. Quand elle termina, David lui dit:

- Tu as raison, demain à la première heure je ferai cela, mais pour le moment, il y a quelque chose de plus important que je suis venu faire ici. J'ai eu peur pour toi, qu'il t'arrive quelque chose, alors après m'être défendu, je suis venu le plus rapidement possible ici, pour veiller sur toi. Il y a eu un kidnapping d'une femme, tu te souviens? Bien, les mousquetaires croyaient que c'était la fiancée à mon frère Elrohir, alors ils l'ont prise. Donc, voyant cette situation, je ne veux pas que cela se produise avec toi, tu comprends? Je ne voudrais pas qu'il te kidnappe... ou pire encore.

David avala sa salive, dans le pire il y avait le viol et le meurtre... mais bon, il ne fallait pas être un génie pour savoir cela. Qu'importe, mais qu'il était là, il devait surveiller la maison, d'un coup que quelqu'un savait pour lui et Aurore.

- Il faut que tu me dises Aurore, as tu remarqué quelque chose de suspect, t'es tu sentis suivit? Est-ce que tu as remarqué une trop grande activité des mousquetaires près de toi ces derniers temps?

David la laissa réfléchir un peu et puis il ajouta gentiment:

- J'aurais tellement voulu te rencontrer dans des circonstances plus joyeuses Aurore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Lun Sep 18 2006, 13:11

- Tu as raison, demain à la première heure je ferai cela, mais pour le moment, il y a quelque chose de plus important que je suis venu faire ici. J'ai eu peur pour toi, qu'il t'arrive quelque chose, alors après m'être défendu, je suis venu le plus rapidement possible ici, pour veiller sur toi. Il y a eu un kidnapping d'une femme, tu te souviens? Bien, les mousquetaires croyaient que c'était la fiancée à mon frère Elrohir, alors ils l'ont prise. Donc, voyant cette situation, je ne veux pas que cela se produise avec toi, tu comprends? Je ne voudrais pas qu'il te kidnappe... ou pire encore.

-Ho tu sais, je suis prudente et souvent en déplacement. Je me débrouille pas trop mal à la rapière, et ma dame de compagnie vise très bien aux pistolet, elle en a toujours deux sur elle quand elle m'accompagne, c'est à dire partout. Et pour le reste suis assez discrète. De plus, crois-tu qu'ils oseraient s'attaquer à une baronne du royaume de France ? Ce serait se mettre le roi à dos et donc toute la garde royale, mais aussi la noblesse. Mais non, rien remarqué de spécial, je pense que Soraya, qui est assez physionomiste l'aurait remarqué. Rien que la routine. Quant aux mousquetaires non, mais je ne suis rentrée qu'hier de Madrid. Rassure-toi, te voir est toujours un évènement joyeux. Mais par contre, je sais aussi que je suis sous la protection de membres influents de la cour des miracles également, cela grâce à mon ami Jean de la Bruyère.
Mais toi ? comment va-tu ? Et cette jeune femme ? dis-moi, raconte-moi tout, Soraya va nous monter à boire. Que se passe-t-il avec les mousquetaires ?
Revenir en haut Aller en bas
David de Verchères
Poete


Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Lun Sep 25 2006, 04:02

David posa doucement sa main sur la tête de sa flamme. Il lui sourit et répondit dans un murmure:

- Moi je vais bien... n'aies pas peur pour moi

Il posa un baiser sur les lèvres d'Aurore. C'était vrai qu'il allait bien... rien pour le moment l'avait affecté au point qu'il ne voulait plus rien savoir de la vie et encore pour le blesser.

Il se dégagea du baiser et il lui dit:

- Pour ce qui est de cette jeune femme, nous l'avons sauvé rassure-toi. Nous avons du abattre une dizaine de mousquetaire et... malgré cela, Elrohir s'est fait blesser dans la bataille. Non trop gravement, seulement une balle dans l'abdomen et une lame de plantée dans le bras.

Il baissa la tête et il dit tout bas:

- Si seulement ce n'était que cela.

Il releva la tête et il constata l'expression surprise et sans réponse d'Aurore. David leva sa main et il se frotta un oeil. Il ajouta:

- Elrohir, mon frère, a subitement disparut. Suite à cette nuit, tout a été de travers et des rumeurs circulaient sur lui au chateau. Il est parti et personne ne l'a revu depuis maintenant quelques jours. Il semblait si perturbé par quelque chose à atteindre, quelque chose qui ne pouvait complèter sa vie sans cela... bref, je ne sais pas où il se trouve et encore moins ce qu'il recherche. Il est parti sans donné de nouvelle, ce qui est plus qu'étrange.

David avait perdu son sourire en disant tout cela. Il était inquiet, cela allait de soi. Il y avait tant de choses qui voulait lui dire, tant de chose si importante pourtant qui sont maintenant incomplètées si son frère n'apparait pas.

Bref, il continua:

- Pour ce qui est des mousquetaires... je ne sais que dire, à part le fait que nous avons maintenant des traitres parmi le groupe et que nous ne pouvons savoir qui est avec qui. Le pire, c'est qu'avant, il y avait Elrohir pour m'aider, maintenant je suis seul. Seul, et sans indications sur qui me fier. Alors... hey, comme nous faisons si bien la majorité du temps, nous pataugeons dans le noir

David enleva ses gants et il les déposa sur une table non loin de lui. IL attendit voir ce que Aurore pensait de tout cela... bien qu'elle soit si jeune, et si éloignée de tout ce problème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Mar Sep 26 2006, 16:57

- Elrohir, mon frère, a subitement disparu. Comme suite à cette nuit, tout a été de travers et des rumeurs circulaient sur lui au château. Il est parti et personne ne l'a revu depuis maintenant quelques jours. Il semblait si perturbé par quelque chose à atteindre, quelque chose qui ne pouvait compléter sa vie sans cela... bref, je ne sais pas où il se trouve et encore moins ce qu'il recherche. Il est parti sans donnée de nouvelle, ce qui est plus qu'étrange.

Aurore l'avait écouté, l'air grave, sans rien dire.
Son frère disparu, elle comprenait le désarroi de David.

-Es-tu sûr que ce départ est volontaire ? Car dans ce cas-là, fais-lui confiance. Dans le cas contraire, prends contact avec un de ces anciens mousquetaires, comme le chevalier d'Herblay. Je le crois, d'après mon ami Jean, d'une honnêteté réelle.
Peut-être un secret de famille à découvrir, peut être une affaire de coeur, qui sait ?


- Pour ce qui est des mousquetaires... je ne sais que dire, à part le fait que nous avons maintenant des traîtres parmi le groupe et que nous ne pouvons savoir qui est avec qui. Le pire, c'est qu'avant, il y avait Elrohir pour m'aider, maintenant je suis seul. Seul, et sans indications sur qui me fier. Alors... hey, comme nous faisons si bien la majorité du temps, nous pataugeons dans le noir

-pour ces traîtres, pourquoi ne pas leur tendre un piège qui les obligerait à se dévoiler ? Tu dois bien avoir quelques personnes de confiance quand même ? Je pense de plus en plus que tu devrais faire appel à Dartagnan, je pense que lui est sur, non ? Pourquoi ne pas infiltrer un faux comploteur ? Quelqu'un d'inconnus de tous.

Aurore regardait David avec compassion, il avait l'air torturé et plein de craintes et de doutes. Elle le laissa retirer ses gants, puis l'attira contre elle.

-Ho mon pauvre amour, je ne sais comment t'aider.

Elle sentit son coeur battre, avait envie de le consoler le fortifier. Elle avait envie de lui, une envie qui la prenait au ventre. Elle resta là, sa tête contre sa poitrine, caressant ses cheveux si doux.
Revenir en haut Aller en bas
David de Verchères
Poete


Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Ven Sep 29 2006, 22:10

David se laissa attirer vers Aurore. Il était si bien collé à elle, profitant de se contact pour sentir la chaleur et le battement de coeur de cette femme qui était tant pour lui. Il s'épanoui dans cet instant, profitant de chaque seconde

Après un moment, David recula la tête et il regarda la femme qui tenait dans ses bras. Il ne pouvait trouver les mots pour lui dire qu'il l'aimait tant. Il la regarda et il ne trouvait rien de mieux à faire d'autre que de l'embrasser sur les lèvres. Ce baiser était au début doux, mais plus il perturait, plus il devenait passioné et intense. Il saisit toute la douceur des lèvres de cette femme, les lèvres aussi chaude et douce que le reste de sa peau. Il ne pouvait faire autre chose que de s'y perdre. David leva sa main droite et il la posa sur la joue d'Aurore tout en l'embrassant avec beaucoup de conviction.

Quand ce baiser se termina, David sentait qu'un vide se créa en lui. Il n'aurait jamais voulu arreter cela... mais puisqu'il le fallait. Il lui répondit:

- Je ne pense pas que tu puisses grand chose pour moi et ce problème... sauf celui de me permettre de rester en vie, prudente et de te sentir en sécurité avec moi. Laisse moi seulement demeurer ici pour la nuit, question de me rassurer que rien ne va t'arriver. Ne t'inquiete pas, je resterai ici dans le salon pendant que tu sommeilleras en haut. Il est tard d'ailleurs, je suis désolé de t'avoir opportuné si tard, toutes mes excuses Aurore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Sam Sep 30 2006, 23:17

- Je ne pense pas que tu puisses grand-chose pour moi et ce problème... sauf celui de me permettre de rester en vie, prudente et de te sentir en sécurité avec moi. Laisse-moi seulement demeurer ici pour la nuit, question de me rassurer que rien ne va t'arriver. Ne t'inquiète pas, je resterai ici dans le salon pendant que tu sommeilleras en haut. Il est tard d'ailleurs, je suis désolé de t'avoir opportuné si tard, toutes mes excuses Aurore

Aurore l'écoutait. L'aider, à part avec des idées, elle ne voyait pas trop non plus, elle n'était pas mousquetaire.
Elle le fixa. Ce baiser lui avait donné la fièvre.

-Te laisser demeurer ici ? Oui, j'y compte bien, mais quand tu dis toi ici et moi en haut, j'espère que là, tu plaisantes ? Me prendrais-tu pour ta soeur ?

Elle eut un sourire amusé, et commença à caresser sa nuque, tendrement.

-J'aimerai que tu restes oui, mais pas ici, dans le salon. Pardonne mon audace, mais j'avoue que j'ai envie de toi, même si je te parais effrontée, je préfère t'inviter dans ma chambre ce soir que dans mon salon.

Elle baissa les yeux, le rouge aux joues, avant de poursuivre

-Sais-tu depuis combien de temps nous nous connaissons ?
Je n'ai pas envie d'attendre encore des mois. Et je me moque de ce qu'on pourra en penser. Je t'aime David
Revenir en haut Aller en bas
David de Verchères
Poete


Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Mar Oct 03 2006, 03:45

David n'en demandait pas temps... il se croyait déjà trop pressé de demander de dormir ici pour la surveiller. Mais, il se disait au fond qu'il ne pouvait pas être mieux pour pouvoir assurer la sécurité de celle qu'il aimait. Il inclina donc la tête lentement en signe d'aprobation. Aurore semblait tellement excitée qu'elle tira littéralement David par la main pour pouvoir l'ammener.

Arrivé au bas des marches, David retint l'élan d'Aurore en disant:

- Une petite minute Aurore, je veux te dire quelque chose avant.

Il reprit son sérieux et il s'avança d'Aurore pour lui mettre la main droite dans le dos et il commença à dire:

- tu sais, je me suis vraiment ennuyé beaucoup de toi lors de ton dernier voyage. Je dirai même que j'ai été inquiet et je me sentais impuissant, ne sachant que faire pour venir à ton secours si jamais tu avais besoin d'aide.

Il donna deux baisers dans le cou d'Aurore avant de se retirer et de continuer:

- Je dois dire que je ne pense pas que cela sera la seule fois que tu partiras sans moi ou bien l'inverse, cela va de soi. Donc, ne répondant qu'à mes sentiments, mais surtout à mon coeur. Est-ce que tu me ferais l'honneur

Il présenta, de sa main gauche, une petite boite ouverte, contenant une jolie bague avec un diamant au bout. Un diamant qui brillait malgré la grande noirceur qui était présente dans la nuit. La bague était faite d'or et le diamant était de taille assez imposante pour un simple salaire de mousquetaire. Il finit sa phrase:

- De m'épouser.

David attendit la, tenant Aurore dans une main, le coeur des deux être qui battaient à tout rompre, il attendait qu'elle lui donne une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Mar Oct 03 2006, 17:47

-Tu sais, je me suis vraiment ennuyé beaucoup de toi lors de ton dernier voyage. Je dirai même que j'ai été inquiet et je me sentais impuissant, ne sachant que faire pour venir à ton secours si jamais tu avais besoin d'aide.

Aurore l'écoutait avec attention, les yeux dans les siens.

-Je dois dire que je ne pense pas que cela sera la seule fois que tu partiras sans moi ou bien l'inverse, cela va de soi. Donc, ne répondant qu'à mes sentiments, mais surtout à mon cœur. Est-ce que tu me ferais l'honneur

Aurore sentit son cœur battre, elle se sentit devenir pale. Ce genre de formule conduisait toujours à ....

- De m'épouser

Aurore poussa un soupir inexprimable. De surprise, tel un uppercut au foie. Elle tenta de rassembler ses idées.
Il devait être différant des autres, puisqu'il la demandait en mariage. Certes, il deviendrait donc baron, si elle était bien aux faits des coutumes, mais elle savait que David n'en avait que faire. Ce n'était pas la raison de sa demande, ni aucune autre raison que l'amour qu'il éprouvait pour elle, du moins l'espérait elle.
Cela devait le surprendre qu'elle ne réponde de suite, mais elle était une femme réfléchis. Elle lui tourna le dos pour monter jusqu’au palier. Songeuse.
Après tout, c'était un risque à prendre. Elle l'aimait aussi passionnément, sans atteindre la folie toutes fois. Mais elle n'était pas non plus une oie blanche et naïve.

Aurore se retourna vers David. Redescendis les quelques marches. Regarda à nouveau la bague. Enfin, le surprenant un peu, se jeta dans ses bras en poussant un grand

-Ouiiiiiiiiiiiiiii

Puis elle l'embrassa aussi tendrement qu'elle le pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
David de Verchères
Poete


Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Jeu Oct 12 2006, 22:19

Devant la joie de sa nouvelle fiancée, David tomba sous la projection qu'Aurore avait fait en lui sautant dans les bras., il tomba à la renverse sur le sol. IL accepta avec joie le baiser de sa dulcinée... comment pouvait-il en être autrement, elle venait de lui faire battre le coeur et cela, jusqu'à sa mort. Quand le baiser fut terminé, David regarda Aurore dans les yeux et il lui dit:

- Je t'aime plus que tout petite Aurore... mais pour le moment, le manche de mon épée me rentre dans le dos, alors pouvons nous simplement nous lever?

Il lui sourit et il l'embrassa un peu avant de se relever. David donna deux ou trois petites tapes à ses vêtements pour enlever des poussières imaginaires qu'il avait sur son uniforme. Il regarda rapidement dehors avant de prendre Aurore par la taille et de lui souffler dans l'oreille:

- Il se fait tard, pourquoi ne pas aller vous coucher. Je pense que vous serez en sécurité cette nuit avec un mousquetaire dans votre lit. En espèrant que je serais le meilleur, le moment venu. Après que nous ayons des enfants, bien entendu

David disait cela calme et détendu. Il caressa du revers de la main le visage d'Aurore, sentant la douceur de ses cheveux et de sa peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Ven Oct 20 2006, 07:07

-Je t'aime plus que tout petite Aurore... mais pour le moment, le manche de mon épée me rentre dans le dos, alors pouvons-nous simplement nous lever ?

Aurore avait été un peu surprise de le voir tomberà la renverse sur sa propre fougue à elle. Puis elle rit.

-Il se fait tard, pourquoi ne pas aller vous coucher . Je pense que vous serez en sécurité cette nuit avec un mousquetaire dans votre lit. En espérant que je serais le meilleur, le moment venu. Après que nous ayons des enfants, bien entendu

-Oui je le crois mon tendre, car cette journée a semblé être riche en émotion pour nous deux. Tant de chose à penser, d'actions, de décision, il serait temps de nous laisser aller à la lueur de ces bougies. Et puis n'aurions-nous pas assez attendu ? Quoi que pour les enfant, on va s'y efforcer

Elle le prit par la main, le guida jusqu'a sa chambre. Referma la porte. Elle se sentait soudainement un peu intimidé, se pendit à son cou pour l'embrasser langoureusement. Après tout, il était l'homme et malgré les audaces qu'elle pouvait avoir, il était temps maintenant de le laisser prendre les choses en mains, si une telle expression pouvait être employée.
Pour le moment elle ne pensait plus à rien, qu'a la chaleur qui s'emparait de son corps. Aux mains de son aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Jeu Oct 26 2006, 00:37

Aurore ouvrit doucement les yeux. Il faisait déjà jour, et, malgré qu’elle ait peu dormis, elle ne se sentait nullement fatiguée. Peut être les yeux un peu cernés.
Comme David s’était montré doux, tendre, sensuel même. Comme elle l’aimait !
Elle se tourna vers lui, le regarda dormir du sommeil du juste. Elle eut peur un instant pour lui lorsque la situation avec les mousquetaires lui passa en mémoire, mais elle préféra sur le moment se concentrer sur son bien aimé, abandonné dans son sommeil. Chaque détail de son visage était passé en revue. Non décidément elle ne trouvait rien à jeter. Où donc pouvait-il cacher ses défauts ?
Restait à voir comment les choses allaient évoluer, tant au niveau de cette affaire de mousquetaire que de sa demande la veille. Devenir son épouse, certes elle en serait fier. Tout autant que de lui donner un enfant.
Etre aimé de lui procurait à Aurore un désir ambitieux de faire en sorte qu’il soit fier d’elle. Il allait être question également pour elle de le mettre lui, en avant désormais en toute chose.
Deviendrait-il baron ? Elle se posa la question un instant. Peu importait, il avait de la noblesse en lui.
Tout en l’observant avec tendresse, elle releva une mèche sur ses yeux, caressa son front, sa joue, puis sentis ses yeux se fermer à nouveau. Elle ne tarda pas à sombrer sur la pensé qu’en plus, il était un excellent amant.
Revenir en haut Aller en bas
David de Verchères
Poete


Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Jeu Oct 26 2006, 03:02

(HS Désolé de mon retard Wink)

David fut réveillé par le soleil qui se frayait un chemin au travers des rideaux de la chambre. Au commencement, il se demanda où il était. Et puis, quand il vit Aurore allongée à coté de lui, nue et les cheveux sur le lit qui étaient comme des petits serpentins, tout lui revint en tête. Il afficha même un sourire triomphant de ce qui s'était passé hier et surtout, de l'acceptation de la demande de mariage qu'il avait fait.

Il se releva à moitié dans le lit, se passant une main dans le visage pour se réveiller un peu plus. Il finit par ouvrir les yeux à demi et il regarda son ligne éparpillé sur le plancher. Il eut un petit sourire en se remémorrant comment tout cela était arrivé là.

Il se tourna ensuite pour se rallonger et caresser les cheveux d'Aurore, sa douce Aurore. Il voulait lui souhaiter une merveilleux matin, le plus merveilleux de la plus merveilleuses des fiancées au monde. Mais il devait attendre qu'elle se réveille, ne pas déranger une femme endormit.

En attendant, il continua de caresser les cheveux d'Aurore et il déposa un léger baiser sur son front. Il n'avait plus qu'à espèrer et se souvenir comment Aurore avait été une maitresse parfaite durant la nuit qu'il avait passé avec elle, à savouré l'extase et le désir à un point aussi parfait. Il pouvait maintenant confirmer ce qu'il avait vu la première fois, elle a vraiment des seins parfaits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore F
Invité



MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Jeu Nov 09 2006, 18:12

Aurore ouvrit les yeux pour voir son aimé qui la contemplait. Elle lui sourit.
Il refirent preuve de tendresse et d'amour de façons assez passionnée. Puis Aurore se leva pour aller mettre l'eau à chauffer pour le bain.

-Alors si tu m'expliquais où tu en es avec cette histoire de mousquetaires mon bien aimé ? Que vas-tu faire ?

Aurore ne regardait pas la fenêtre, pensive. Bientôt elle devrait redescendre à son château, reprendre sa quête personnelle pour découvrir le mystère de sa naissance.

— Dis moi, explique moi pour ton frère, que se passe-t-il avec lui ?

Aurore se tourna vers David d'un air inquiet.

-Comme tu en as des soucis en ce moment mon aimé. Mais tu sais que je suis là en cas de besoin. Je pense que je pourrais encore te surprendre, et puis, maintenant je suis baronne, cela doit bien pouvoir m'ouvrir des portes qui me permettront peut-être de t'aider !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appartement de Mme de Laguiole   Aujourd'hui à 01:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Appartement de Mme de Laguiole
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [4eme Etage] Appartement de Hasharin
» Appartement de Hayabusa Toyome
» Appartement de Naoki
» L'appartement de Lee [Description]
» L'appartement de la tortionnaire [PV Clyde Waldan] [RP CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1663 : Face aux Feux du Soleil :: ARCHIVES :: 1663 V1-
Sauter vers: